UX & créa
28 août 2020
10minutes

Comment réussir la migration de son site web d’un CMS à un autre ? La méthodologie à suivre en 8 étapes, les procédures à respecter, les risques à éviter | Le guide de référence

 

INTRODUCTION : migration de site web et changement de CMS, un enjeu de transformation digitale

« Désolé, notre CMS ne nous permet pas de mettre en œuvre cette fonctionnalité », en tant que Responsable Digital c’est peut-être une de vos plus grosses frustrations.

Et qu’en est-il si l’on se trouve dans une situation où le CMS d’un site ne peut pas gérer le déploiement continu d’un nouveau code ? Un système de gestion de contenu (SGC) avec lequel vous ne pouvez même pas travailler en mode agile ? Assez énervant, vous en conviendrez.

Soyons objectif ! Un CMS doit constamment être en mesure de suivre l’évolution stratégique et marketing de votre entreprise. Et au lieu de recourir à des solutions de contournements faciles comme s’obstiner à rester sur le même système, il serait temps de le remettre en cause et… changer de CMS.

Alors, quelles questions devez-vous vous poser dans la migration de votre CMS ? Comment devriez-vous procéder à la migration de votre site web ? Quelles sont les étapes suivre ? Et non des moindres, quels sont les risques qu’ils faut absolument éviter ?

 

Les raisons de faire évoluer le CMS d’un site internet 

Il y a différentes raisons qui peuvent justifier le changement de CMS de son site Internet :

 

raisons-refonte-site-web-internet-assurance

 

#1 Manque de flexibilité

Le CMS actuel ne prend pas en charge la refonte du site web souhaitée. En effet, la flexibilité de l’UI (interface utilisateur) d’un CMS permet au développeur back-end de diffuser des contenus web efficaces, intuitifs, mais aussi de peaufiner les pages web en vue de renvoyer les pages de renvoi plus réactives.

Un autre exemple de manque de flexibilité : si vous vous rendez compte qu’avec le CMS actuel, il est impossible de gérer plusieurs boutiques en ligne à partir d’un seul panneau d’administration (et que ça répond aux besoins du client), il serait judicieux de passer par un autre outil. Magento peut vous rendre ce service.

 

#2 Faible valeur ajoutée au quotidien

Conserver un système qui perd sa modernité, et sa valeur ajoutée en se contentant des expertises d’équipes agiles et motivées n’est pas une stratégie digitale gagnante dans le long terme.

 

#3 Intégration insuffisante ou obsolète d’outil marketing 

Il est évident qu’un outil de gestion de contenu qui fait tout dans une solution unique et lourde n’existe pas. En revanche, si votre CMS actuel n’est pas compatible avec les fonctionnalités marketing innovantes (exemple : ventes privées, achats groupés) et les plug-ins, il faudra le remplacer.

Dans une logique de marketing digitale, vérifiez si le CMS actuel est capable d’intégrer les modules complémentaires : optimisation SEO, automatisation, lead nurturing, création de CTA, etc.

 

#4 Risques de sécurité 

Nous le rencontrons fréquemment chez nos clients. Un CMS obsolète est souvent mal maintenu, pas mis à jour et peut constituer une passoire en terme de sécurité

 

migration de site internet les differentes possibilites

 

 

Les quatre types de migrations possibles d’un site web

 

 MIGRATION TYPE #1  migration de l’hébergement : pour différentes raisons, vous décidez de passer d’un hébergeur à l’autre. C’est une migration purement technique où vous devez répliquer le site (principe de mirroring). La difficulté est faible si vous travaillez à iso-environnement. L’intervention va se faire principalement au niveau de la gestion des DNS

 

 MIGRATION TYPE #2  migration de nom de domaine. Lors d’un changement de nom de domaine (pour des raisons marketing, commerciales…), il faut s’assurer que le transfert se fasse bien. La migration est dans ce cas à un niveau DNS et au niveau du serveur pour mettre en place un plan de re-direction. Il faut intervenir également au niveau de Google Search Console pour le SEO

 

 MIGRATION TYPE #3  migration avec changement de CMS. C’est une opération plus délicate car vous allez devoir reconstruire tout votre site dans un nouvel environnement de système de gestion de contenu (SGC). Une phase de test très importante est à prévoir pour ne pas risque de perdre du fonctionnel.

 

 MIGRATION TYPE #4  migration d’un site actuel vers un nouveau site aux fonctionnalités étendues. On est proche de la refonte ou création de site.

 

Maintenant que vous avez les 4 cas possibles, vous pouvez les combiner et les additionner ! Cela augmentera la complexité (plus ou moins) mais permet d’aller plus vite sur les objectifs métier et business que vous vous êtes fixés

 

Quelle est la différence entre migration de site et refonte de site web ?

Les différences sont ténues !

On parle de migration de site quand un élément majeur est remplacé par un autre : migration de nom de domaine, migration de CMS par exemple, migration d’hébergement

On parle de refonte de site quand on va toucher au fonctionnel, à l’identité visuelle, à l’expérience utilisateur

Souvent, pour des raisons d’efficacité, les deux vont de pair. A une migration technique, on associe une refonte fonctionnelle même a minima (refonte de la home, du système de navigation…)

 

Réussir la migration d’un site WEB en un nouveau CMS : les 3 Étapes et 6 phases clefs

 

Étape #1 : Choix du nouveau CMS : auto-hébergé ou hébergé ?

Un CMS auto-hébergé est un système utilisable directement sur un serveur mis à votre disposition.  Flexibles et disposant de fonctionnalités : WordPress, Magento, Drupal, Joomla ou encore Sitecore existent en auto-hébergé.

Quant à un CMS hébergé sur votre servueur, ils sont fournis par la même entreprise que celle qui détient le serveur du site. Toutes les plateformes e-commerce sont quasi installées sous un CMS hébergé.C’est évidemment la solution que nous recommandons et la seule approche professionnelle pour avoir le contrôle de votre CMS. En revanche, faire la refonte d’un site web sous un système hébergé nécessite une plus forte expertise technique. WordPress, Magento, Drupal, Joomla et tous les autres sont donc à installer et à configurer.

 

Étape #2 : Préparez la migration en 6 phases

Les 6 points clefs à mettre en place avant la migration proprement dite :

  • Valider la viabilité économique de la migration

Évaluez tous les coûts liés à l’opération (installation, développement, maintenance), y compris les coûts de licence et d’hébergement.

Prenons un exemple. D’un côté, WordPress est gratuit et peut être exécuté sur un hôte web moins cher. Par contre, vous serez surpris de ses coûts supplémentaires potentiels des plug-ins.

De l’autre côté, LightCMS peut sembler plus coûteuse au départ étant donné le montant mensuel de ses activités sauf qu’il ne représente pas les mêmes charges fixes qu’un CMS en auto-hébergé.

 

  • Quels sont les ressources humaines disponibles entre vos mains ?

Identifiez les ressources utiles pour réaliser les tâches liées à la migration. Ce point doit être effectué après l’analyse des tâches et activités liées à la migration. Ces ressources devront être disponibles au moment voulu de chaque étape du projet.

 

  • Créez et formez des équipes projet.

Assurez-vous de disposer des experts dans chaque sous-domaine du projet de migration : chef de projet technique (qui se chargera de piloter l’ensemble du projet), webmaster (qualifié pour administrer le site), développeur, designer web, rédacteur de contenu, référenceur SEO/SEA, équipe juridique.

Prévoyez donc une réunion kick-off afin que les collaborateurs puissent comprendre leurs attributions. Trello est un excellent outil collaboratif.

 

  • Planification de projet agile

Cette étape concerne la définition d’une structure d’exécution du projet. Il est possible d’opter pour une approche de développement de migration existante ou même de construire une nouvelle.

Cependant, cela doit permettre les ajustements nécessaires en cours de route. Peut-être qu’une approche Growth Driven Design sera la solution idéale si la refonte du site est indispensable après la migration.

 

  • Préparation des outils / services pendant la phase de migration

Logiciels de reporting, outils de gestion de projet, logiciels de test, services de migration, etc.

Deux options possibles : migration manuelle ou automatisée. En effet, l’automatisation des tâches liées à la migration d’un site web en CMS peut vous faire gagner du temps et d’efforts notamment s’il contient des bases de données et des contenus médiatiques assez volumineux.

 

  • Recueillir la structure complète (sitemap) du site à migrer

URL, titles, metadonnées, redirections, liens brisés ainsi que les résultats d’audits SEO/SEA. Ceux-ci permet de comparer et améliorer les performances et le positionnement du site nouvellement migré sur l’outil de gestion de contenu source. Les données structurées (Schema.org) doivent également être clarifiées avant la migration.

Les paramètres du crawler ne devront pas être trop restrictifs : ignorer le robots.txt, parcourir les sous-domaines, ramper à l’intérieur du dossier racine, suivre les liens internes « nofollow » et changer l’user-agent en GoogleBot. C’est à ce moment là que vous constituerez le fichier HTACCESS de redirection.

 

Point d’attention important : même si vous restez sur le même domaine, et que vous changez de CMS, vous aurez probablement à construire ce fichier de redirection. Pourquoi ? Car d’un CMS à l’autre la structure même des URL va changer. monsite.com/article_optimise.htm peut devenir monsite.com/page_produits/article_optimise.htm. Si vous ne faites rien, vous perdrez tout le référencement et backlink pointant sur l’URL précédente.

 

Étape #3 : Transfert de données et migration

Après les préparations, il est temps de transférer les données du site à migrer vers le nouveau CMS. Cela consiste :

  • à cartographier l’architecture des données du CMS source et cible
  • à créer un plan de secours : prévoir à l’avance si la migration échoue.
  • à automatiser la migration avec un logiciel comme SitePort, InnoDs ou HelpDesk Migration (orienté SaaS), car l’erreur est humaine.

 

SitePort : logiciel de migration automatisé, SitePort s’intègre parfaitement à un système de gestion de contenu. Il se connecte à l’API du CMS source et cible pour assurer une migration complète et précise.

Particularité : Siteport est capable d’éliminer virtuellement les retouches et de faire le ménage que vous obtenez avec d’autres produits de migration automatisés qui ne font que gratter la surface de votre site pour trouver des données. Cela permet également de gagner du temps et d’augmenter la précision de vos migrations.

 

InnoDs : Développé par INNORIX, InnoDs est une solution complète de transfert de données volumineux supporté par tous les OS, mais aussi par les objets stockés (Amazon S3, DELL/EMC, Google Cloud) et les navigateurs Google Chrome, Firefox, Safari et Opera. Sa fonctionnalité Exchanger vous permet le transfert de fichiers automatisés du côté Back-end.

Particularité : Avec InnoDs, Sans avoir accès à chaque appareil, vous pouvez facilement créer un calendrier de transfert pour automatiser les transferts répétitifs de fichiers entre les appareils.

 

Help Desk Migration : prend en charge plus d’une trentaine de plateformes. Cette solution est orientée à la fois cloud, SaaS et web. Idéale pour le transfert de données CRM en ligne sur un outil de gestion de contenu.

Pour réduire le temps et les efforts pour la migration, il y a des outils qui peuvent cartographier vos entités de migration, tester le process, utiliser l’option démo voire sécuriser l’ensemble du processus : CMS2CMS est un exemple.

 

CMS2CMS : déployé par le groupe MagneticOne en 2013, CMS2CMS est un service de migration qui peut s’exécuter de manière totalement transparente et sans souci.

 

Migration de site internet et changement de CMS : Les risques à ne pas négliger

Migrer un site CMS représente un certain nombre de risques à ne pas surtout négliger :

 

  • Perte du Rank page: mettre en place une redirection 301 afin de déplacer votre Google bot vers le site nouvellement migré.

 

  • Maillage interne brisé: c’est l’utilité de recourir à des outils de migration automatisée. Ils se chargeront de les adapter aux règles de référencement du CMS cible.

 

  • Temps d’arrêt prolongé du site web / Indisponibilité : sans nul doute, le processus de migration nécessite le gel du site web pendant la migration : données utilisateurs, trafic, etc. Là encore, les outils de migration automatisés ou les scripts de migration gratuite vous sauveront la vie.

 

 

Migration de site Internet dans l’assurance, un environnement très particulier

Les sites web dans le domaine de l’assurance ont une architecture très spécifique comme décrit ci-dessous.

 

refonte-site-web assurance-mutuelle

 

Par ailleurs les CMS dans le domaine de l’assurance sont souvent très spécifiques : Jahia, Jalios, Typo 3, AEM, Liferay. Or de plus en plus, le marché se polarise autour de 2 grands CMS : Drupal et WordPress. Quels sont les avantages de partir sur ces 2 solutions ?

  • Un éco-système riche et variée. Des milliers de plug-in et codes clefs en main existent pour ces 2 CMS. Vous gagnez donc du temps
  • Des ressources développeurs disponibles et faciles à trouver
  • De gagner en agilité. Les grandes solutions tiers du marché fonctionnent nativement avec ces CMS. Interfacer WordPress à Hubspot est l’affaire de quelques clics par exemple
  • Et paradoxalement de gagner en sécurité. Certes WordPress est plus attaqué mais il est aussi patché beaucoup plus vite.

Nous pouvons donc vous aider pour mener à bien ces migrations de CMS notamment dans les cas suivants :

  • Migration Liferay vers WordPress et migration Liferay vers Drupal
  • Migration Jahia/Jalios vers WordPress et migration Jahia/Jalios vers Drupal ou WordPress

Dans les trois cas, on passe d’un environnement Java à un environnement PHP/MySQL. Il faudra donc agir avec méthode et précision. Nous savons faire !

 

Rédaction initiale : Ando Ranaivosoa – Corrections et illustration : Francis Mahut

 

Vous avez aimé ? Notez-nous !