17 octobre 2020
6minutes

Le Header d'un site web, un élément essentiel

 

En arrivant sur un site internet, le header est la première chose que les internautes découvrent. Dès les premières secondes, il doit donc capter leur attention. Mais comment faire un en-tête pertinent ? Que doit contenir le header d’un site web ? Eficiens répond à toutes vos questions. 

 

C’est quoi le header d’un site web ?

La définition du header

C’est quoi le header d’un site web ? Également appelé en-tête, celui-ci est situé en haut de la page. Tout comme le footer, il reste fixe. C’est-à-dire qu’il est présent sur toutes les pages d’un site web ; aussi bien la page d’accueil, de contact, les articles de blogs, etc. 

Étant situé en haut de page, l’en-tête est la première chose que voient les internautes. Grâce à sa visibilité, le header poursuit un double objectif : 

  • identifier l’entreprise ; 
  • favoriser la navigation des internautes. 

Que ce soit pour une création ou une refonte de site web, la conception du header doit être travaillée avec attention. Pour remplir les objectifs susmentionnés, vous devez intégrer certains éléments à votre en-tête. 

 

Exemple header BNP

 

Les éléments du header

Le logo

La première chose qui doit toujours être présente sur le header d’un site internet, c’est le logo. Celui-ci fait pleinement partie de la charte graphique et participe à l’image de marque de la société. S’il est bien mis en avant, les internautes peuvent identifier l’entreprise en un seul coup d’œil. Pour cela, utilisez différentes dimensions ou des contrastes de couleurs. 

Le logo peut également servir à faciliter la navigation des internautes. En effet, il est possible d’y insérer un lien vers la page d’accueil afin que l’utilisateur se repère sur le site web. 

 

Exemple header MACSF

 

Le nom de l’entreprise et le slogan  / signature

Le logo doit s’accompagner du nom de l’entreprise. Si les internautes ne vous connaissent qu’à travers votre logo, comment vous trouveront-ils en navigant sur les moteurs de recherche ? À défaut de vous trouver, ils risquent même d’atterrir sur le site web d’un de vos concurrents. 

Les utilisateurs doivent se souvenir de votre société, aussi bien à travers des images qu’à travers des mots. Pour cela, il est également important de mentionner le slogan sur le header d’un site web. Il s’agit présenter l’entreprise et ses valeurs en une seule phrase. Tous ces éléments participent au branding de la société. 

 

Le menu / système de navigation 

Au-delà de permettre l’identification de l’entreprise, le header d’un site web sert avant tout à faciliter la navigation des internautes. À cette fin, un menu de navigation doit être intégré sur l’en-tête. Si les utilisateurs recherchent une thématique particulière, il leur suffit de taper les mots-clés pour accéder aux articles correspondants. 

En plus de ce menu de navigation, le header doit répertorier les grandes catégories du site web. 

 

Exemple header APREF

 

Les contacts 

Quelle que soit votre activité, l’objectif final de la création d’un site web est de générer de nouveaux leads. C’est la raison pour laquelle vous devez permettre à vos prospects de vous joindre facilement. Pour cela, il suffit d’ajouter un lien de contact sur le header de son site web. En un seul clic, les internautes peuvent vous contacter, que ce soit pour poser des questions sur vos produits, sur les modalités d’achat, pour une réclamation, etc. 

La section contact peut être un simple formulaire ou les coordonnées complètes de l’entreprise, à savoir téléphone, email et adresse. 

 

Les éléments facultatifs 

Toujours dans un objectif d’identification de la marque et d’expérience utilisateur, le header d’un site web peut contenir d’autres éléments : 

  • Réseaux sociaux : que ce soit Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter ou YouTube, ils doivent être mis en avant sur un site web. Bien souvent, cela permet de créer davantage d’engagement, à condition d’être régulièrement actif. En effet, les réseaux sociaux sont souvent perçus comme une méthode de communication plus authentique pour les entreprises


 

  • L’accès à l’espace membre : cela favorise la fidélisation des clients existants. Ils peuvent naviguer facilement sur un espace qui leur est dédié et ont accès à toutes les informations relatives à leur compte. Il est en revanche indispensable dans le header en haut à droite (par convention) si vous en avez un

 

  • Un choix de langue : si votre cible est internationale, il est primordial de proposer plusieurs langues pour une meilleure communication. 

 

Exemple header AGEAS

 

Attention, cette liste n’est pas à suivre à la lettre ! Un en-tête trop chargé risque de nuire à son ergonomie. Il est donc primordial de sélectionner les catégories pertinentes pour son activité.

 

Comment optimiser le header d’un site web ?

Se servir du SEO

Dès lors qu’il s’agit de site web, le SEO est toujours présent. Et il s’invite dès la conception de l’en-tête. 

Grâce à plusieurs requêtes-clés intégrées sur le header, le référencement naturel d’un site web est facilité. Ces mots-clés doivent correspondre à votre entreprise, votre secteur d’activité et vos produits phares. Ainsi, dès lors que les internautes taperont ces requêtes, il y a des chances qu’ils atterrissent sur votre site web. 

Par ailleurs, travailler son SEO dès l’en-tête est primordial, car Google favorise les mots-clés situés en haut de page. Ainsi, les requêtes de votre header auront davantage de puissance que celles positionnées en bas de page.  

 

Exemple header BPCE

 

Optimiser l’espace

Le header doit permettre d’améliorer l’expérience utilisateur, notamment grâce à un design aéré. 

Pour cela, le menu de navigation est indispensable. Mais il existe aussi d’autres techniques :

  • Deux headers : il est possible d’adapter l’en-tête selon les pages de son site web. En effet, un internaute visitant les différents articles d’un blog peut avoir un intérêt à découvrir d’autres articles. Il est donc intéressant d’afficher les autres catégories en haut de page. À l’inverse, si l’internaute est sur la page contact, il n’est pas nécessaire qu’il ait accès à ces catégories. On parle aussi de upper-nav

 

  • Header fixe : comme son nom l’indique, le header doit être en haut de page. Lorsque l’internaute descend, l’en-tête doit rester fixe afin de faciliter la navigation. 

 

Quelques exemples 

Le groupe Aésio a opté pour un header très aéré. Sur le côté gauche, les internautes ont accès aux différentes catégories du site. Et pour marquer les esprits, Aésio affiche son slogan en plein centre. 

 

Exemple header AESIO

 

Commerzbank propose un en-tête très complet avec une barre de recherche, un choix de langue, un accès client et les différentes catégories du site web. 

 

Exemple header COMMERZBANK

 

Harmonie Mutuelle dispose d’un header à la fois complet et aéré. Les internautes ont accès à un menu de navigation, un onglet contact pour faciliter les échanges ainsi qu’un espace membre. 

 

Exemple header HARMONIE MUTUELLE

 

Définir son header pour la refonte ou la création de son site web

Que ce soit pour la création ou la refonte de son site web, la définition du header est une phase primordiale. C’est elle qui détermine l’identité de l’entreprise et améliore l’expérience utilisateur. C’est une phase qui intervient dès la définition de l’architecture du site.

Pour un résultat optimal, avez-vous songé à recourir au service d’un expert ? Eficiens est justement présent pour vous accompagner dans la refonte ou la création de votre site web. Nous mettons à votre disposition notre grille tarifaire afin de vous faire une idée du budget à allouer pour la réalisation de votre projet. 

 

 

Vous avez aimé ? Notez-nous !