Jump lève 4 millions pour sécuriser les indépendants

Nastasia Montel
Rédigé par Nastasia Montel
30 novembre 2021 - 2 minutes

Être indépendant mais sans toutes les contraintes qui vont avec, c’est possible ! En effet, Jump a mis au point une plateforme automatisée pour rendre la vie des travailleurs indépendants plus facile et plus sécurisée. Et pour accélérer dans sa mission d’aide aux « gig workers » français, la startup vient de lever 4 millions d’euros.

La pépite française fondée en 2021 veut bouleverser l’industrie des entreprises « umbrella », en proposant une solution automatisée, et beaucoup moins onéreuse. Alors que les structures qui proposent ces services prennent entre 5 et 10 % de commission, Jump propose un abonnement unique à 79 € par mois. Les micro-entrepreneurs, livreurs, chauffeurs ou encore professionnels de l’immobilier peuvent s’inscrire sur la plateforme en seulement quelques minutes et sans engagement. Une offre défiant toute concurrence !

Des partenariats avec AXA et Alan pour assurer les travailleurs

« Le contrat social entre les citoyens, les États et les employeurs suppose que l’emploi est la norme, mais cela est de plus en plus en décalage avec la réalité. D’un côté, vous avez un marché du travail classique qui est de moins en moins compatible avec ce que les gens veulent. D’autre part, lorsque les gens sautent le pas du travail indépendant, ils constatent qu’il est en panne, sans avantages sociaux et sans sécurité, selon Nicolas Fayon, PDG. En accordant aux travailleurs indépendants la même dignité et la même sécurité qu’aux travailleurs « réguliers », nous agissons ainsi pour les millions de personnes qui ont déjà franchi le pas pour travailler à leur compte, ainsi que pour celles qui y songent. »

Concrètement, la plateforme offre aux « gig workers » des contrats à durée indéterminée, tout en leur laissant leur indépendance. Ainsi, ils bénéficient de tous les avantages du salariat : fiches de paie, sécurité sociale, cotisation chômage et retraite, pas de comptabilité… Jump a d’ailleurs noué des partenariats avec AXA pour l’assurance vie personnelle et professionnelle, et avec Alan pour l’assurance santé.

Alors que la « gig economy » connait un important essor – en particulier avec la crise sanitaire – les solutions se multiplient et les investisseurs ouvrent leurs portefeuilles. On peut notamment citer Indeez, Zego, ou encore Collective Benefits qui a récemment opéré une levée de fonds. Avec ce nouveau financement, Jump compte renforcer sa présence en France, avant d’aller offrir son aide aux indépendants au Royaume-Uni et en Espagne.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire