Lyanne, 1,2M€ pour faire rimer assurance avec transparence

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
30 novembre 2021 - 2 minutes

Si vous vous intéressez un tant soit peu à l’assurance, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène. « Une » de Challenges, passage sur le plateau de notre « Capsule Assurance », publications multiples dans la presse… Lyanne a clairement fait le buzz en début d’année dans l’écosystème insurtech ! Aujourd’hui, la jeune startup poursuit sur cette belle dynamique. Elle annonce en effet une première levée de fonds de 1,2 million d’euros grâce à la participation de deux fonds d’investissement (FirstMinute Capital et 50Partners) et de business angels séduits par le projet.

Pour rappel, Lyanne souhaite apporter davantage de transparence dans un univers de l’assurance encore bien souvent trop nébuleux. Comment ? En aidant les assurés à décrypter leurs contrats afin d’optimiser leur couverture, mais aussi en les appuyant pour faire valoir leurs droits en cas de litige. « Beaucoup trop d’assurés abandonnent leurs demandes d’indemnités auprès de leur assurance, notamment parce qu’ils se découragent, ne comprennent pas les démarches ou sont mal conseillés, précise Li Cai, l’une des deux cofondatrices de l’entreprise. Et tout cela, ce sont des milliards d’euros qui ne sont pas redistribués volontairement à des gens qui en ont pourtant besoin. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé Lyanne. »

« Une vraie disruption pour les assureurs »

Grâce à ces nouveaux fonds, Li et son amie Jeanne Depond vont pouvoir accélérer le développement d’une solution qui s’inscrit clairement dans l’air du temps. Lutter contre le jargon, démystifier les contrats et améliorer la transparence émergent comme des points essentiels à travailler pour un secteur toujours enlisé dans les paradoxes et confronté à une profonde crise d’image. En 2021, seuls 45% Français déclarent ainsi faire confiance aux organismes d’assurance.

« Lyanne est parfaitement positionnée pour changer le rapport des consommateurs européens à l’assurance. L’utilisation de la big data permettra aux assurés de récupérer leurs indemnités en un temps record et de choisir le meilleur contrat d’assurance. C’est une vraie disruption pour les assureurs ! », s’est réjoui Nicolas Chartier, cofondateur d’Aramis Auto, manifestement ravi d’avoir misé sur une jeune pousse capable de faire évoluer les règles du jeu.