Seyna muscle son ambition avec une levée de 33M€

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
09 février 2022 - 2 minutes

Les levées de fonds s’enchaînent dans l’insurtech française ! Après Descartes Underwriting ou Unkle, voici Seyna qui annonce ce mercredi sa Série A. Le montant ? 33 millions d’euros, des fonds qui vont appuyer le développement d’une entreprise qui a su s’imposer comme incontournable sur la scène hexagonale depuis sa création fin 2018.

Avant même son lancement officiel sur le marché, la jeune pousse avait marqué les esprits en obtenant l’agrément de l’ACPR. Elle était alors devenue la première compagnie d’assurance à obtenir le sésame en France depuis 1983 ! Pour rappel, Seyna se positionne en spécialiste du B2B2C. Un peu à la manière d’un Zhong An, l’entreprise concocte des produits digitaux et sur-mesure pour les courtiers ou les professionnels du retail. En parallèle, elle leur propose une plateforme SaaS pour piloter ces produits. Le succès est déjà au rendez-vous avec plus de 70 intermédiaires conquis et quelques 200 000 clients couverts.

36 fois plus rapide que la concurrence !

« Notre vision est incroyablement ambitieuse. Seyna s’étend au fur et à mesure sur toutes les branches d’assurance IARD, ce qui permettra d’adresser un marché de 565 milliards d’euros en Europe, s’enthousiasme le CEO Stephen Leguillon. En 2022, nous ouvrirons la plateforme de Seyna à d’autres compagnies d’assurance pour, à terme, aider les courtiers à gérer plus efficacement 100% de leur activité. Les réassureurs sont déjà connectés à Seyna, ce qui a fortement réduit le coût du transfert des risques vers leurs bilans. »

Avec cette levée de fonds, Seyna entend donc passer la vitesse supérieure. Objectifs annoncés : investir de nouveaux terrains de jeu (santé et événements, notamment), tripler les effectifs et déployer une offre étoffée en Europe. Son positionnement sur le créneau de l’Open Insurance semble plus que jamais pertinent, à l’heure où le digital impose de l’agilité et de la rapidité d’exécution pour répondre aux nouveaux usages.

L’insurtech, en plus d’être en mesure de porter le risque, annonce ainsi concevoir ses produits 36 fois plus rapidement que la concurrence ! A la fois souple et robuste comme le roseau qui a inspiré le nom de l’entreprise, Seyna se donne en tout cas les moyens d’assouvir une ambition qui prend, aujourd’hui, encore un peu plus d’épaisseur.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire