Des capitaux frais et de nouvelles acquisitions : +Simple, plus haut, plus fort !

Margaux Vizade
Rédigé par Margaux Vizade
11 mars 2022 - 2 minutes

Un début d’année à 1 000 à l’heure ! L’insurtech marseillaise +Simple vient d’annoncer une opération de financement de 90 millions d’euros, principalement en dette, ce qui lui permettra notamment de racheter trois nouvelles sociétés. Le courtier en ligne à destination des petits professionnels a également pu compter sur KKR, fonds de private equity qui rentre au capital de l’entreprise, pour son investissement.

Tous les voyants sont au vert pour +Simple qui peut se targuer d’être rentable depuis la fin de l’année 2021. Une prospérité qui lui permet aujourd’hui d’avoir recours à la dette. « Nous n’avons jamais eu besoin de dépenser beaucoup d’argent en marketing et acquisition étant donné que nous nous adressons à des courtiers de proximité et gros assureurs. C’est un modèle sain qui nous donne le luxe de lever la dette », précise Eric Mignot, le fondateur, dans les colonnes des Echos.

Objectif Europe

Depuis sa création en 2015, +Simple n’a ainsi eu besoin de lever « que » 27 millions d’euros, un chiffre inférieur à celui d’autres pépites de l’insurtech tricolore. En parallèle, l’entreprise a multiplié les rachats de courtiers, et ajoute trois sociétés à son escarcelle qui en comprend désormais sept. La première : Alians, un courtier français pour les praticiens de médecine non-conventionnelle, mais aussi Carl Rieck Assecuradeur, une agence de souscription et enfin Marintec, un courtier italien.

Cette annonce va permettre à la startup d’accélérer son développement externe tout comme l’a fait Luko en rachetant Coya dernièrement. Déjà bien installé en Europe avec des présences en France, Allemagne et Italie, +Simple poursuit sur une route qui devrait l’emmener vers les sommets !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire