Justice : Lemonade décide de tourner la page

Manon Darmet
Rédigé par Manon Darmet
29 juin 2022 - 2 minutes

Lemonade veut en finir avec les « bad buzz » ! Souvenez-vous. A New York, des consommateurs avaient assigné l’insurtech en justice l’an dernier. La raison ? On lui reprochait de collecter et de conserver les scans rétiniens, empreintes vocales et éléments de reconnaissance faciale sans l’accord des assurés. Cette action a donné des idées dans d’autres États. C’est notamment dans l’Illinois où Lemonade était accusée d’avoir enfreint les lois sur la confidentialité biométrique au moment des déclarations de sinistre.

Faites que ça s’arrête ! L’insurtech est confrontée à de nombreux « bad buzz » depuis plusieurs mois. Et s’il y en a bien un qui lui posait déjà assez de problèmes, c’est son recours à l’option licenciement le mois dernier. C’est pourquoi la compagnie d’assurance a tout simplement préféré payer 4 millions de dollars pour l’arrêt des poursuites dans l’Illinois comme au niveau national. Et hop ! Un souci de moins ! En acceptant cet accord de règlement, Lemonade n’a néanmoins admis aucun acte répréhensible.

L’Américaine va ainsi pouvoir se concentrer sur des sujets qu’elle juge plus importants. Dont les questionnements sur sa valorisation. Lemonade, comme les autres entreprises tech, se retrouve confrontée à un marché très tendu. Alors qu’elle semblait la plus solide, la pépite new-yorkaise n’échappe finalement pas à la tempête. Son action, qui avait flambé jusqu’à plus de 160$, est actuellement négociée sous son prix d’introduction (19$). Clairement à la croisée des chemins, Lemonade doit aujourd’hui faire preuve de sang-froid et bien définir ses priorités.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire