"Devenir la super-app de tous les pet parents" | Itw d'Alban de Préville, CEO de Dalma

Margaux Vizade
Rédigé par Margaux Vizade
29 avril 2022 - 5 minutes

L’insurtech Dalma spécialisée dans la protection des chiens et chats est toute jeune mais connait déjà un joli succès auprès de ses clients. Nous avons rencontré Alban de Préville, fondateur et CEO de cette jeune pousse, afin de discuter de la création de l’entreprise mais aussi de sa stratégie de communication ou des projets futurs.

Alan et Doctolib, des inspirations !

Bonjour Alban ! Pour commencer, racontez-nous ce qui vous a mené jusqu’à Dalma.

J’ai senti que l’entrepreneuriat était fait pour moi donc je me suis spécialisé dans cette voie. J’ai travaillé dans deux entreprises avant Dalma : Jumia le leader e-commerce dans plusieurs pays africains, puis Frichti, en tant que responsable commercial. C’est d’ailleurs là où j’ai rencontré Raphaël, mon associé.

Pouvez-vous nous présenter rapidement Dalma ?

Dalma, c’est le partenaire bien-être de vos animaux. Grâce à Dalma, on peut personnaliser ses garanties, choisir le montant de remboursement dont on bénéficie et sur quels types de traitements. À chaque fois que l’on va chez le vétérinaire, on prend la facture en photo et en quelques minutes, on obtient une confirmation et un remboursement sous 48 heures. Plusieurs vétérinaires sont en ligne directement sur l’application pour donner des conseils à tous les pet parents. On s’est beaucoup inspiré de Doctolib ou de Alan au niveau de la santé humaine, et le but est de devenir une super-app avec pleins de services disponibles.

Les employés amènent leurs animaux de compagnie dans vos bureaux, racontez-nous !

C’est super sympa, on est 35 chez Dalma et le dénominateur commun, c’est que tout le monde aime les animaux, c’est ce qui nous rapproche. On a au moins 10 chiens et 10 chats et c’est sympa d’avoir nos animaux avec nous. Cela nous permet de parler, de s’amuser, de décompresser et ça fait aussi partie de notre identité.

De nombreuses insurtechs se sont lancées dans l’assurance pour nos animaux de compagnie en Grande-Bretagne. Pensez-vous qu’il y a une différence culturelle avec la France ?

Ce qui fait le plus la différence, c’est le niveau du prix des prestations vétérinaires. Donc les pet parents pensent à assureur leurs animaux pour amortir leur budget. Et plus le prix du vétérinaire est haut, plus l’assurance marche. Mais les Français y pensent de plus en plus. L’augmentation des prix permet à ces derniers de penser à prendre une assurance mais il y a quand même une différence culturelle.

La pandémie a-t-elle eu un impact fort sur le nombre d’adoption ?

Oui, surtout sur nombres d’adoption de chiens et chats (au moins 15 % depuis 2018) et ce sont principalement des millennials qui sont devenus des pet parents. Ce sont aussi eux qui sont les plus regardants d’un produit digital, fluide et rapide.

Un coup de boost grâce à un passage télé

Vous êtes passé en prime-time sur M6 ! Expliquez-nous !

Le digital semble très important pour vous : pensez-vous que c’est une question de survie dans notre société ?

Oui, c’est nécessaire car la catégorie qui porte la croissance du marché est jeune donc c’est impossible d’imaginer une expérience à moitié digitale ou pas du tout. On essaye donc de proposer l’expérience la plus fluide possible, sans l’obligation de remplir des papiers.

Comment communiquez vous chez Dalma  ?

D’autres acteurs sont présents sur le marché de l’assurance animale. Qu’est-ce qui vous démarque des autres ?

On offre des couvertures plus larges avec un forfait bien-être (qui comprend ostéopathie ou compléments alimentaires par exemple) qui marche en prévention. On est aussi beaucoup plus qu’une assurance. Contrairement aux autres, on propose plein de services qui vont au-delà de l’assurance. On est plus un partenaire bien-être qu’un assureur. Et en termes d’expérience, on a un parcours 100% digital qui nous permet de rembourser en quelques heures maximum.

« On ne se met aucune barrière ! »

Quelles sont vos principales cibles ?

On est une entreprise qui parle à tout le monde même s’il y a beaucoup de jeunes qui se tournent vers nous. Plus on grandit et plus on s’adresse à d’autres catégories d’âges. Quand je pense à mes parents, je vois que tout le monde est à peu près à l’aise avec les outils digitaux. Donc on ne se met aucune barrière.

Quels sont vos objectifs à long terme ?

On sera la super-app de n’importe quel pet parent et on veut diversifier nos services pour proposer toujours plus d’offres à nos clients. On a par exemple pensé à permettre aux clients d’acheter directement des produits, comme des croquettes, sur l’app et les recevoir le lendemain. Un autre axe essentiel est l’internationalisation : les clients français sont satisfaits de leur offre et on souhaiterait donc s’étendre en Europe, notamment en Espagne, en Allemagne ou en Italie.

Quel est votre positionnement dans l’écosystème de l’assurance ? Avez-vous des potentiels partenaires ?

On a fait beaucoup d’acquisition de clients par des canaux digitaux en direct. On va donc certainement chercher des partenaires dans l’écosystème pet (par exemple des pet fooders) pour poursuivre nos projets. On va aussi se rapprocher de courtiers partenaires en recherche de produits d’assurance à vendre directement à leurs clients.

Un dernier mot ?

On a pleins de postes ouverts chez Dalma : marketing, chef de projet SEO, produits et tech… Alors si vous aimer les animaux et que vous voulez travailler dans une ambiance sympa rendez-vous sur Welcome to the Jungle.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire