2 min avec…
27 novembre 2020
5minutes

L’IA passe au vert ! – Rencontre exclusive avec Gwendal Bihan d’Axionable

 

« Résilience », « engagement », « changement », « monde d’après ». La crise sanitaire a fait émerger un nouveau champ lexical au sein d’une société qui, légitimement, se questionne. En se présentant comme le premier spécialiste du conseil en IA durable, Axionable promet aux entreprises un accompagnement dans une transformation qui prend un caractère de plus en plus nécessaire. Gwendal Bihan, cofondateur et directeur général de l’entreprise, nous présente des solutions qui, appliquées à l’assurance, prennent aujourd’hui tout leur sens.

 

Vous avez dit « IA durable » ? 🤔

 

IA durable définition

 

Janvier 2020. Axionable, startup fondée quatre ans plus tôt et affichant une très bonne santé, fait une annonce surprenante. L’entreprise précise qu’elle va désormais se concentrer sur une niche : celle de l’IA à finalité durable. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Gwendal Bihan rappelle tout d’abord que l’intelligence artificielle, loin de certains fantasmes, doit être entrevue « comme un outil et non comme une finalité ». « C’est un outil qui sert deux objectifs : la réduction de la pénibilité et la possibilité offerte à l’humain de faire des choses qui lui sont impossibles, rébarbatives ou complexes », poursuit-il.

Il existe différents « types » d’IA (IA neutre, IA for good, IA responsable…), définis dans l’excellent livre blanc concocté par Axionable. Et l’IA durable ? Elle sert des projets qui ont un double objectif de performance, financière et extra-financière. Concrètement, il s’agit de solutions imaginées pour aider l’entreprise à générer de la valeur durable, qui aura à la fois un impact positif sur son business, mais aussi sur la société.

A l’heure de la pandémie, le sens et l’engagement s’imposent comme valeurs cardinales. Dans ce contexte, le pivot d’Axionable prend les allures de coup de maître. Pourtant, en janvier, la situation était forcément bien différente. Gwendal explique le choix de ce positionnement (format audio – 1’06)

 

Eficiens · Gwendal Bihan 1

 

L’IA, un outil évident pour appuyer les assureurs face au défi climatique 🤖🌍

 

IA changement climatique

 

Axionable travaille avec une dizaine d’acteurs de l’assurance – mutuelle. Ces collaborations génèrent 25% de son CA. L’entreprise est donc particulièrement au fait des enjeux du secteur, dont l’un s’impose avec un peu plus d’évidence chaque jour : le changement climatique. Pour Gwendal Bihan, les assureurs doivent aborder ce « défi colossal » sous deux angles :

  • La prévention : avec un travail à mener en premier lieu sur l’identification et la cartographie des risques.
  • La gestion d’actifs : ou comment les entreprises doivent élaborer des stratégies d’investissement à impact.

La prise de conscience semble aujourd’hui effective chez les assureurs. Les politiques RSE prennent de l’ampleur et les positionnements sont plus affirmés. Toutefois, le passage à l’action va vraisemblablement prendre plus de temps. Gwendal identifie différents leviers pour accélérer dans cette voie :

  • La technologie: avec, forcément, l’intelligence artificielle. Grâce aux nouvelles technologies au sens large (IoT, images satellitaires, machine learning, etc.) et à la démocratisation de la data, les assureurs ont de beaux atouts à disposition. En France, le projet Descartes Underwriting, basé sur l’assurance paramétrique, représente un très bel exemple d’innovation allant dans le sens de la résilience face au dérèglement climatique.

 

  • La réglementation : derrière son côté contraignant, elle est un gros vecteur d’innovation. Les stress tests de l’ACPR illustrent bien cette capacité du réglementaire à impulser ou à accélérer un mouvement.

 

  • Les alliances: la mutualisation des forces entre les différents acteurs du secteur, un point sur lequel il reste aujourd’hui tout à faire (Format audio – 42‘)

 

Eficiens · Gwendal Bihan 2

 

Le chantier est donc considérable. Axionable a bien saisi la nature et l’épaisseur des enjeux. L’entreprise investit donc en R&D pour bâtir des modèles prédictifs fins sur différentes typologies de risques climatiques (inondations, sécheresse, etc.). Parallèlement, Gwendal et ses équipes proposent également des solutions pour établir des plans de finance responsable et de reporting ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Ces innovations répondent parfaitement aux besoins des assureurs qui souhaitent mettre la durabilité au cœur de leur stratégie.

 

« Les mutuelles ont oublié une partie de leur ADN ». Et si la durabilité passait par un retour aux sources ? 🌊

 

Assurance stratégie durable

 

En 2030, la planète ne sera peut-être plus assurable. La pandémie est, quant à elle, en train de redéfinir notre rapport au monde à bien des niveaux. Pendant ce temps, 90% des personnes ne sont aujourd’hui couvertes contre aucun risque dans les pays émergents. C’est une évidence : la crise sanitaire et le dérèglement climatique agissent comme les catalyseurs d’une réflexion nécessaire autour de l’assurance.

Face au futur incertain qui se matérialise, les assureurs doivent aujourd’hui se poser les bonnes questions. Comment anticiper ? Rassurer ? Protéger efficacement ? Donner du sens à ses actions ? Jouer efficacement son rôle, en définitive. La technologie est une partie de la réponse. Axionable l’a bien compris et ses offres basées sur l’IA durable dépassent le strict cadre de l’enjeu climatique.

Ainsi, l’entreprise travaille aussi sur des solutions de prévention en santé. Un exemple ? L’intelligence artificielle sert ici à repérer des comportements inhabituels chez un client d’une mutuelle (hausse des consultations, multiplication des arrêts maladie, etc.) Elle permet donc de prendre les devants en proposant des solutions préventives qui seront favorables à toutes les parties engagées – la personne, évidemment, mais aussi l’employeur et l’organisme de complémentaire santé.

Pour repenser ce rapport au client et à la société, des experts comme Patrice Bernard ou le cabinet Païdeia Conseil préconisent un retour aux fondamentaux. Gwendal Bihan partage également cet avis lorsqu’il avance que les mutuelles ont « oublié une partie de leur ADN ». (Format audio – 40’)

 

Eficiens · Gwendal Bihan 3

Avec son positionnement audacieux et plus que jamais pertinent, Axionable offre aux acteurs du secteur les outils pour emprunter une nouvelle voie : celle de la durabilité, qui, demain, pourrait bien ne plus être du tout optionnelle.

Bannière 11 méthodologies à télécharger

 

Les commentaires sont clos.

Vous avez aimé ? Notez-nous !