Analyses
25 juin 2021
4minutes

Alan Baby ou le prologue d’une révolution de la santé

En avril 2021, Alan est devenue une licorne. L’information n’a échappé à personne, la startup récoltant même les félicitations du président de la République. Cette annonce était toutefois attendue et, au final, peu surprenante. Et si l’essentiel pour l’ambitieuse assurtech se situait ailleurs, quelques mois plus tôt ?

Un nouveau-né dans la famille Alan

En janvier, la grande famille d’Alan s’est en effet agrandie en accueillant un nouveau-né : Alan Baby. Conçue pour les nouveaux et futurs parents, l’application (à propos on vous explique comment Eficiens a fait sa propre appli) propose un large éventail de fonctionnalités. Les utilisateurs peuvent suivre les astuces et conseils d’autres membres de la communauté, accéder à du contenu dédié, chatter avec un pédiatre ou bénéficier d’un service de conciergerie, entre autres.

Fort bien pensée, l’offre interpelle aussi par son positionnement. Elle est en effet gratuite pour tous, assurés d’Alan ou non ! L’assurtech, pour qui la transparence constitue une valeur fondamentale, a récemment fourni des explications sur son blog. Elle précise notamment que la gratuité “ne signifie pas : que nous vendons vos données, que nous les utilisons pour nourrir notre business d’assurance, que vous serez facturé ultérieurement, que vous devez vous préoccuper d’une petite ligne dans des conditions d’utilisation.’’

Mais où est donc le bénéfice pour Alan ? Plusieurs hypothèses peuvent être avancées. Alan Baby constituerait un moyen assez simple de fidéliser des clients, tout comme d’en attirer de nouveaux. Avec un service gratuit de qualité au bénéfice de leur enfant, il devient plus aisé de convaincre des parents de transférer à terme leurs assurances chez Alan. Enfin, l’application pourrait aussi être un moyen de promouvoir l’entreprise dans des cercles plus larges. Mais en poussant la réflexion, on se rend rapidement compte qu’Alan Baby est plus, bien plus qu’une simple action marketing.

Inscrire son offre dans le nouveau monde

Alan Baby

Alan Baby est en effet une occasion pour Alan d’affermir son positionnement. “Notre objectif numéro un est de vous accompagner pour une parentalité simple et positive. Si nous tenons cette promesse, nous espérons que vous réaliserez qu’Alan est un compagnon de route solide qui fait une vraie différence dans votre vie, même durant des périodes de hautes turbulences’’, clame ainsi haut et fort l’assurtech sur son blog. L’assurance prend ici une posture plus positive et accueillante, et se pose en véritable accompagnatrice de vie.

A l’instar de nombreux autres acteurs émergents, Alan cherche à changer l’image de son secteur auprès des assurés. Le chantier est immense. Selon une étude de GuideWire publiée en avril 2021, 38% des Français estiment en effet que leurs produits d’assurance sont coûteux, et que les assureurs sont réticents à les rembourser en cas de sinistre. Et seuls 17% de nos concitoyens déclarent se sentir compris par leurs assureurs et apprécier leur service !

Aujourd’hui, proposer une offre qui combine la simplicité, la transparence et une attention centrale apportée au client s’impose comme nouvelle norme. Alan a évidemment cerné ces enjeux, et apporte un soin particulier à toutes ces initiatives. Alan Baby ne déroge pas à la règle et prouve la capacité de la licorne à créer des produits adaptés au nouveau monde digitalisé. Mais il y a derrière cette proposition non assurantielle quelque chose d’encore plus important.

Alan, un projet de société

Samuelian Alan Assurance

Jean-Charles Samuelian est quelqu’un qui n’a jamais caché ses ambitions. Son projet, fomenté lorsqu’il avait 14 ans, demeure toujours le même : transformer le rapport de la société à la santé. “Nous sommes une entreprise de santé et l’assurance fait partie de notre offre. La brique d’assurance santé est le pilier central du système, c’est pour ça que nous avons démarré par cela. Mais à la fin, nous pensons pouvoir devenir une appli faisant partie du quotidien des gens, qui regroupera les éléments nécessaires à la gestion quotidienne de leur santé”,  précisait-il ainsi en janvier 2020.

Alan Baby, premier produit non assurantiel imaginé par l’assurtech, est donc une pierre essentielle dans la construction de cette “super app” voulue par Samuelian. Personnage déterminé et visionnaire, il tâte ici un terrain qui pourrait être très fertile, celui des communautés en ligne. “Ce que nous mettons en place pour les parents, nous serons capables de le mettre en place pour d’autres groupes de personnes pour des problèmes de diabète, de fertilité ou de santé mentale, partout en Europe”, appuie-t-il.

C’est donc la naissance d’un puissant écosystème de la santé qui est en train de naître sous nos yeux. Alan n’est pas qu’une assurance. C’est un projet de société. Et Alan Baby, représente tout simplement un chaînon essentiel dans la mise en place d’un cercle vertueux amené à changer radicalement notre rapport à la santé. Gardez les yeux bien ouverts, la révolution est lancée.

 

D'accord ? Pas d'accord ? Réagissez à cet article ou commentez !

Vous avez aimé ? Notez-nous !