Descartes, un nouveau partenariat dans le vent

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
23 février 2022 - 2 minutes

Descartes Underwriting a décidément le vent en poupe ! Quelques semaines après l’annonce de sa levée de 108 millions d’euros, la pépite française de l’assurance paramétrique officialise un nouveau partenariat important. Elle va en effet désormais collaborer avec Reask, une insurtech australienne spécialisée dans la modélisation climatique avancée. Objectif : trouver des solutions pour mieux anticiper et réagir aux conséquences des cyclones.

A l’instar de nombreux risques corrélés au changement climatiques, les tempêtes tropicales se montrent de plus en plus redoutables. En 2021, elles ont ainsi coûté 78 milliards de dollars au niveau mondial… et 68% des pertes n’étaient pas assurées ! Il convient donc d’entreprendre un travail de fond sur le sujet. C’est dans cette optique que Descartes a fait appel au savoir-faire de Reask en la matière. La jeune entreprise de Syndey a, en effet, développé une solution innovante dopée au machine learning, Metryc, qui permet d’analyser avec une extrême précision les vents, y compris dans des zones reculées géographiquement.

La donnée comme levier de résilience

« Le manque de données dans certaines régions demeure problématique, et nous empêche de créer des solutions paramétriques efficaces pour améliorer la résilience de ces zones, explique Kevin Dedieu, cofondateur de Descartes Underwriting. Reask fait figure de pionnier grâce à sa capacité à identifier et traiter très rapidement un événement cyclonique, dans des endroits comme le Pacifique Sud par exemple, où les données sont plus difficilement accessibles. »

Pour les spécialistes du paramétrique, la donnée est évidemment le nerf de la guerre. Grâce aux modèles avant-gardistes de Reask, Descartes va ainsi pouvoir affiner ses solutions et adresser un défi où, dans bien des zones du globe, tout reste encore à faire. Encore une fois, l’assurance paramétrique, combinée aux technologies les plus avancées, prouve ici toute se pertinence dans la recherche de solutions efficientes au changement climatique.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire