Des boîtes noires dans les voitures : et si Elon Musk avait encore eu raison avant les autres ?

Francis Mahut
Rédigé par Francis Mahut
06 mai 2022 - 3 minutes

L’information vous a peut-être échappé. Il faut dire qu’elle ne concerne pas directement l’assurance… quoique ! Depuis le 1er mai, les constructeurs automobiles devront équiper tous leurs nouveaux véhicules homologués dans l’Union européenne d’une boîte noire. Cet enregistreur, à l’instar de ce qui se fait dans l’aviation et dans l’automobile depuis longtemps aux Etats-Unis, capte en permanence les données suivantes :

🚀 La vitesse du véhicule

✋🏻 L’activation du freinage

🗻 La position et l’inclinaison du véhicule sur la route

📞 Le système eCall embarqué fondé sur le service 112

🚨 Tout autre paramètre d’entrée pertinent des systèmes de sécurité embarqués

🥋 La boîte noire pourra aussi identifier le port ou non de la ceinture de sécurité, l’activation des feux de signalisation ou les clignotants

C’est donc une mine de données que pourra désormais capter votre véhicule. L’usage de celles-ci restera néanmoins strictement encadré. Point important, la voix ne sera jamais enregistrée. Quant aux informations recueillies, elles demeureront totalement anonymisées et protégées. Seules les forces de l’ordre pourront y accéder sur les 30 secondes précédant un accident avec déclenchement d’airbag. Le rapport avec l’assurance, alors ? Il tient en un mot : Tesla.

Une autoroute pour Tesla

On vous a déjà parlé à plusieurs reprises de la petite révolution orchestrée par la firme d’Elon Musk outre-Atlantique. Live depuis octobre dernier aux Etats-Unis, l’offre d’assurance imaginée par Tesla pose les bases d’une potentielle norme nouvelle. Pour rappel, la tarification des primes se base sur un safety score, traduction en données du comportement de conduite. Et la boîte noire sous-jacente à ce système, c’est le cœur informatique de la voiture. Une super boîte noire en quelque sorte !

Pour Tesla et Elon Musk, il est évident que l’avenir de l’assurance – et du monde en général – sera indissociable d’un usage massif, et intelligent, de la data. De la capacité à tirer profit de cette matière précieuse naîtront des avantages concurrentiels décisifs. Tesla, qui développe son algorithme sur une base s’étoffant de jour en jour, a déjà clairement un train d’avance. Dans ce contexte, il n’y a ainsi rien d’étonnant à voir un Stellantis s’activer sur le sujet… entre autres ! Et l’idée d’un modèle nouveau dans l’assurance auto fait son chemin chez les professionnels, au sein de notre audience LinkedIn, tout du moins.

Pour revenir à notre histoire de boîte noire. Dans un monde idéal et une approche innovante en plateforme, on aurait pu imaginer des API pour adresser de façon sécurisée et limitée la boîte noire voulue par le régulateur européen. Les assureurs y auraient même eu accès et cela aurait évité à Tesla de faire cavalier seul sur le sujet pendant quelques années ! Mais je rêve éveillé, probablement !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire