Un ballon d'oxygène pour l'Afrique - Rencontre exclusive avec Bertrand Vialle de Baloon

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
27 janvier 2022 - 5 minutes

Quand l’assurance endosse son rôle le plus noble, celui de soutenir l’émancipation et la résilience des populations. Voici l’essence même de Baloon qui, depuis maintenant près de cinq ans, travaille à construire des produits d’assurance digitaux accessibles à destination de plusieurs pays africains. Bertrand Vialle, fondateur de ce magnifique projet, est passionnément investi dans le développement de son insurtech. Arpentant très souvent sur le terrain, il a malgré tout accepté, avec gentillesse, de venir nous rencontrer au détour d’une escapade parisienne. Découvrez sans plus tarder l’histoire de Baloon, une aventure entrepreneuriale et sociétale qui ne devrait pas vous laisser insensible !

Baloon, la réponse à un vide

Baloon, c’est avant tout une histoire humaine, et celle d’un retour aux sources. « L’Afrique, vous ne pouvez pas réussir sans la connaître », prévient d’emblée Bertrand Vialle. Il suffit de plonger dans son bleu regard pour deviner un lien charnel avec le continent. Bertrand nous explique situer ses premiers souvenirs d’enfance marquants, et notamment sa découverte de l’école, à Djibouti, où il a vécu de 4 à 7 ans, « dans un village totalement isolé, en brousse ». Bien des années plus tard, il a pu reprendre le fil de cette romance lorsqu’il a été nommé DG de la division de Gras Savoye au Cameroun. Et lorsqu’il a choisi la voie de l’indépendance, il s’est donc tout naturellement tourné vers l’Afrique pour imaginer ce nouveau chapitre de sa vie.

Baloon est donc née en 2017, à partir d’un constat simple : le taux de pénétration dérisoire de l’assurance en Afrique (on parle de moins de 1%, et de parfois 60% de personnes non couvertes, même sur des assurances obligatoires) et l’absence d’un acteur entièrement digital capable d’adresser cette problématique. Bertrand, non-conformiste autoproclamé, a toujours cultivé une appétence pour l’innovation, la technologie et la rupture. Sans même avoir recours à une étude de marché, il a donc déployé tout son savoir-faire pour transformer l’assurance en Afrique francophone autour de deux concepts clés : l’insurtech et l’inclusion financière (Format audio – 44′)

Eficiens · Bertrand Vialle 01

Assuré en 3 photos et rien d’autre !

Pour Baloon, l’un des principaux défis consiste à toucher une population généralement peu encline à s’assurer. Dans de nombreuses régions, le système en place est, il faut le dire, sclérosé : files d’attente interminables, image déplorable de l’assureur, produits incompréhensibles, fraude à l’échelle… Comment faire, dès lors, pour inverser le paradigme ? Selon Bertrand, la clé réside dans le digital et la simplicité. Mais qui dit « simplicité dans le digital dit beaucoup de R&D en amont », prévient-il. Avec ses équipes, ils ont donc beaucoup réfléchi, travaillé avec les assureurs locaux et développé une IA de pointe pour parvenir à leurs fins.

Aujourd’hui, Baloon propose, sur l’auto par exemple, un produit complètement avant-gardiste. En trois photos (pièce d’identité, permis de conduire, carte grise), une personne peut s’assurer. Cette dimension est essentielle alors que nombre d’individus demeurent illettrés. En ajoutant de la transparence dans ses produits, qui deviennent simples, compréhensibles et sécurisés grâce au recours à la e-monnaie, Baloon parvient ainsi à définir une nouvelle norme, au service de l’assuré. Et le succès est au rendez-vous, ainsi que l’illustre Bertrand à travers des chiffres impactants (Format audio – 1’20)

Eficiens · Bertrand Vialle 02

« Le digital est la chance de l’Afrique »

La méthode Baloon a donc fait ses preuves et l’insurtech se déploie. En prenant bien soin de considérer les structures et particularités de chaque marché, Bertrand Vialle, qui mise sur des équipes 100% locales, tisse sa toile. Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Niger, Gabon et depuis peu Togo bénéficient déjà de son offre. Demain, ce seront d’autres pays d’Afrique subsaharienne, ou d’Afrique du Nord, qui viendront certainement s’ajouter à cette liste, avant d’inclure les zones anglophones. Afin de donner vie à cette ambition, Baloon a récemment annoncé une nouvelle levée de fonds et multiplie les opérations (partenariats à impact, street marketing, actions de sensibilisation, etc.) afin de toucher un maximum de personnes.

Pour Bertrand, c’est une évidence, « le digital est la chance de l’Afrique ». Aux quatre coins du continent, les initiatives se multiplient. Une véritable effervescence embrase la sphère insurtech. Des acteurs comme Bima, Lami, Curacel, Pula ou Alpha Direct, pour ne citer qu’eux, posent les bases d’une nouvelle assurance. Reste à accompagner efficacement ce mouvement. Ce sujet tient particulièrement à cœur au fondateur de Baloon, qui élabore des écosystèmes pour épauler ces pépites en devenir (Format audio – 1’04)

Eficiens · Bertrand Vialle 03

Personnalité engagée et sensible, Bertrand Vialle balise son chemin avec des convictions puissantes. Ces valeurs cardinales se retrouvent dans Baloon, qui s’inscrit dans un mouvement de fond. Celui qui remettra l’assurance et l’innovation au service de ceux qui en ont le plus besoin : les sociétés et les hommes.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire