La vague de licenciements dans l’insurtech frappe l’Europe et Zego !

Emma Fanomezantsoa
Rédigé par Emma Fanomezantsoa
18 juillet 2022 - 2 minutes

Des licenciements en cascade déferlent actuellement sur la planète insurtech. Root, Lemonade, Policygenius, Next Insurance… Les pépites américaines ont été nombreuses à activer l’option « réduction d’effectif » ces derniers mois. Et, ainsi qu’on pouvait l’imaginer, la vague atteint aujourd’hui l’Europe. La semaine passée, Zego a ainsi annoncé sabrer 17% de son personnel

La nouvelle est tombée comme un couperet, par la voix de Sten Saar. Le CEO de la licorne britannique a confirmé que les réductions d’effectifs étaient devenues inévitables. « Nous ne ferions pas ce choix si nous n’avions pas déjà exploré d’autres options et si je ne pensais pas que c’était la bonne chose à faire, s’est-il ainsi justifié. Cela a été l’un des moments les plus difficiles de notre histoire chez Zego. Nous ferons notre possible pour soutenir efficacement l’équipe dans les jours à venir. »

Zego, la première d’une longue série en Europe ?

Cette décision survient dans un contexte macro-économique pour le moins tendu. La licorne, confrontée à cette zone de turbulences, a donc fait le choix de la prudence. C’est un brutal revirement pour une entreprise qui avait doublé ses effectifs en un an. Tous les feux semblaient au vert pour Zego, qui avait poursuivi son développement en se déployant aux Pays-Bas tout en musclant sa présence en France en début d’année.

En parallèle, l’insurtech a toutefois enregistré une augmentation des coûts. Cela a conduit à « des ajustements afin de s’adapter au nouvel environnement économique », selon Sten Saar. Et donc, le recours aux licenciements. Le CEO s’est voulu, sans surprise, rassurant quant à l’avenir de sa pépite. Néanmoins, sa décision est tout sauf anodine et augure de probables autres secousses dans la sphère insurtech européenne au cours des mois à venir.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire