Trov racheté par un acteur historique

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
24 février 2022 - 2 minutes

Trov ne vole plus de ses propres ailes. Jeudi, la société californienne a annoncé son rachat par The Travelers Companies, acteur historique côté en Bourse, pour un montant qui n’a pas été dévoilé. C’est donc la fin de l’aventure en solo pour Scott Walchek, qui avait fondé sa startup en 2012 avant d’en faire, à plus d’un égard, l’une des pionnières du phénomène insurtech.

Assurance à la demande, gestion de sinistre par chat, micro polices, API publiques, plateforme d’assurance embarquée… Au cours de la décennie écoulée, Trov a expérimenté plusieurs voies et défriché de nombreux terrains. Toutefois, malgré des levées de fonds significatives – 114 millions de dollars au total -, l’insurtech n’est jamais parvenue à passer le cap nécessaire pour poursuivre seule.

Le début d’une longue série ?

« Trov avait un bon produit, mais le parcours vers le go to market est ardu est risqué, explique très justement Mike Daly dans un article d’analyse sur le sujet. Souvent, les personnes qui lancent une entreprise ne sont pas celles qui l’amènent au niveau supérieur, celui du grand public. Trov peut aujourd’hui franchir cette étape via ce rachat dont le prix est vraisemblablement très raisonnable. »

« L’équipe produit de Trov a prouvé qu’elle était capable de faire de l’insurtech quel que soit le sujet. C’est certainement cela qui est racheté aujourd’hui, abonde Florian Graillot d’Astorya. Sur la question de la dynamique, cela montre qu’un acteur en place peut racheter une insurtech, c’est intéressant. Demeure la question usuelle de la valorisation vs la valeur réelle ! »

Alors que la sphère insurtech atteint un premier stade de maturité, après une année record en matière de levées de fonds notamment, les opérations de ce type devraient se multiplier. En France, Lovys a récemment mis la main sur Otherwise, et ce n’est qu’un début. Pour plusieurs structures, l’heure de vérité approche. Et toutes ne franchiront pas la gué. Licornes et acteurs historiques du secteur pourraient ainsi voir de belles affaires se profiler à l’horizon…

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire