Le Chiffre du jour | Assurance auto : Tesla sonne la révolution !

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
18 octobre 2021 - 3 minutes

Déterminé. Voici un adjectif qui colle plutôt bien à Elon Musk. L’omnipotent patron de Tesla a depuis déjà longtemps révélé son intérêt pour l’assurance. Et même si l’histoire s’est parfois révélée chaotique et pas toujours simple à suivre, elle prend aujourd’hui un tournant majeur. En effet, la fameuse offre basée sur le comportement au volant est désormais live au Texas, et pourrait bien redessiner complètement l’assurance auto telle qu’on la connaît depuis des décennies.

L’approche de Tesla veut casser les codes. En se basant sur des données bien précises, l’entreprise propose d’élaborer la prime en fonction du comportement en temps réel du conducteur. La promesse ? Des tarifs individualisés, en moyenne 20 à 40% moins élevés que ceux des assureurs classiques, voire même 60% pour les très bons élèves de la route !

Vers la fin du bonus / malus ?

Mais l’assurance auto Tesla, concrètement, comment ça marche ? A la différence d’autres modèles à l’usage, il n’y a cette fois pas besoin d’installer un dispositif additionnel comme un boîtier télématique. Tesla récupère directement les informations depuis votre véhicule grâce aux systèmes embarqués natifs. Ces données sont ensuite mixées pour établir un ‘safety score‘. Et c’est en fonction de ce ‘safety score’, et rien d’autre, que sera désormais calculée une prime mensuelle. Tesla précise bien que des critères comme l’âge, le sexe, l’adresse ou… l’historique de sinistralité n’entreront plus en ligne de compte ! La fin du bonus / malus a-t-elle sonné ?

Le fameux « safety score » est établi selon 5 critères :

  • le nombre d’alertes de collisions frontales par 1 000 miles
  • les freinages tardifs
  • les virages trop agressifs
  • les manquements sur le respect des distances de sécurité
  • la désactivation de la fonction « autopilot » – car oui, il est statistiquement prouvé qu’il conduit mieux que vous !

Le « safety score » moyen est pour le moment fixé à 90. Et c’est donc en fonction de cette base que sera indexée votre prime, au caractère variable, ainsi que le démontre le tableau ci-dessous, concocté par Electrek.

 

Tesla Safety Score

La loi du plus fort

L’assurance auto nouvelle génération de Tesla n’est disponible pour le moment qu’au Texas – le modèle lancé précédemment en Californie est différent. Pourtant, connaissant Elon Musk, dont l’ambition consiste à devenir ‘une grande compagnie d’assurance à part entière‘, on peut légitimement s’attendre à ce que l’offre soit rapidement déployée dans d’autres États, voire traverse l’océan pour arriver dans nos contrées.

Les enjeux sont multiples, et le débat déjà brûlant. Conducteurs comme experts de l’assurance soulèvent de nombreuses questions. Est-ce vraiment le système le plus juste ? Quid du risque de démutualisation ? Les régulateurs doivent-ils déjà entamer une réflexion ? Et comment maintenir une saine concurrence alors que Tesla, en étant seul propriétaire de la donnée, exclut de facto tous les autres acteurs ?

Une chose est certaine. Dans tous les domaines disruptés par la technologie, de la santé à l’assurance, les géants (GAFA et cie) ne cachent plus leurs ambitions. Ils apparaissent même aujourd’hui fermement décidés à imposer leurs propres règles du jeu.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire