Le chiffre du jour | Le système de santé français, c’est du chinois !

Nastasia Montel
Rédigé par Nastasia Montel
03 décembre 2021 - 2 minutes

La santé, un vrai casse-tête ! C’est bien connu, en France, le système de santé est obscur, et on a parfois du mal à s’y retrouver. Les clichés ont la vie dure, mais une étude d’OpinionWay réalisée en juillet 2021 pour mySofie semble les confirmer. La santé serait ainsi la 3e  démarche administrative la moins appréciée des Français, après les impôts et le renouvellement de papiers d’identité.

Malgré la promesse de simplification née du digital – 56 % ont déclaré suivre leur santé principalement en ligne -, gérer sa santé n’est pas toujours chose aisée. En effet, selon le sondage, près de la moitié des Français considèrent que le système de santé est difficile à comprendre. Suivi des remboursements, envoi de documents administratifs de santé, gestion de l’assurance et de mutuelle… 44 % des sondés considèrent par ailleurs que le suivi administratif des soins est compliqué.

L’humour et l’innovation pour simplifier l’assurance

Pire encore, près d’un tiers de la population a le sentiment de mal connaître ses droits et les soins couverts par l’Assurance Maladie ou sa mutuelle. Une situation préoccupante, au sujet de laquelle les assureurs et mutualistes ont leur part de responsabilité. La simplification et la transparence s’imposent aujourd’hui comme des enjeux majeurs dans le secteur. C’est une question d’image mais aussi de confiance pour les acteurs en place, alors que seulement 45 % des Français disent avoir confiance en l’assurance selon une étude Deloitte.

Heureusement, des signaux encourageants voient le jour, à l’image des insurtechs Lyanne ou mySofie qui se donnent pour mission d’adresser ce problème. Les grands groupes ont également identifié le problème, à l’image de CNP Assurance qui a récemment publié une vidéo en partenariat avec l’humoriste Baptiste Lecaplain pour traduire un vocabulaire et un jargon parfois incompréhensibles. Les acteurs du secteur font donc face à un important défi – qu’on pourrait qualifier d’enjeu de santé publique : rendre l’assurance plus simple, plus claire et plus transparente.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire