Root prend l'autoroute de l'assurance embarquée

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
03 mars 2022 - 3 minutes

La route menant au succès est semée d’embûches. Ce n’est certainement pas Root Insurance qui dira le contraire. L’insurtech américaine, qui rêvait d’un futur doré après avoir accédé rapidement au statut de licorne, sort en effet d’une année 2021… pour le moins déroutante ! L’entreprise de l’Ohio a, en effet, enchaîné les désillusions. Effondrement de son cours en Bourse, départ du CTO, licenciement de plus 300 employés… Tout ne s’est pas passé comme prévu, mais le CEO Alex Timm a un plan pour redresser la barre : l’assurance embarquée.

Dans la tempête, Root a malgré tout trouvé un grand motif de satisfaction. Il s’agit un partenariat noué avec la plateforme de vente de véhicules d’occasion en ligne Carvana. A travers cette collaboration, effective depuis l’été dernier, l’insurtech a pu implémenter son produit d’assurance auto via API dans le parcours de la marketplace. Et ça marche ! Root a constaté une multiplication par 3,5 des souscriptions réalisées via la plateforme digitale de Carvana. De quoi, forcément, donner des idées pour la suite.

« Root n’a pas bien apprivoisé la réalité économique du secteur ! »

A l’occasion de la présentation des résultats annuels de l’entreprise, Alex Timm, qui devait justifier un bilan de plus de 500 millions de dollars de pertes aux actionnaires, a donc lourdement insisté sur l’opportunité « embarquée ». Ainsi, au cours de sa visioconférence, il a mentionné le partenariat avec Carvana à 22 reprises ! La distribution via un réseau d’agents ? Le sujet, au menu ces derniers mois, n’a été évoqué qu’une fois, à l’initiative d’un journaliste. Root définit donc clairement sa ligne de conduite, en optant pour un modèle embarqué qui pourrait lui correspondre à plus d’un égard.

Le partenariat avec Carvana a de loin dépassé nos attentes. Nous sommes convaincus que l’assurance embarquée nous offre un nouvel accès à la clientèle. Nous avons désormais l’opportunité unique d’entrer en contact avec elle au bon endroit, au bon moment. Pour toutes ces raisons, nous allons désormais nous focaliser sur ce modèle.

Alex Timm

Cette annonce stratégique intervient dans un contexte difficile pour les pépites américaines de l’insurtech. Root n’est pas seule dans le marasme boursier actuellement et même Lemonade souffre. Le marché se questionne clairement sur leur capacité disruptrice… voire même sur celle à bien faire de l’assurance ! « Root n’a pas encore bien apprivoisé la réalité économique du secteur. Et encore pire, l’entreprise ne sait pas correctement envisager et tarifer le risque », va jusqu’à avancer Kaenan Hertez, consultant chez Insurtech Advisors.

« Pour chaque dollar de prime engrangé, les sinistres coûtent à Lemonade 90 cents, le marketing 60 cents et les autres coûts 40 cents ! », poursuit Matteo Carbone, qui inclut également le cas Root dans son analyse. Pour cette dernière, le salut pourrait donc passer par l’assurance embarquée. Ce positionnement lui permettra de toucher plus facilement de nouveaux clients, et pour un coût réduit, avec son produit auto, et certainement plus tard avec ses offres autour de l’habitation. Au regard du potentiel annoncé sur le marché de l’embedded, des récents chiffres dévoilés par Cover Genius, ou des success stories d’acteurs comme Wakam ou Qover, on se dit que c’est potentiellement une très bonne idée.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire