Analyses
20 juillet 2021
3minutes

Les entreprises du Next 40/120 : un turbo pour la France

Le CAC40 pourrait bien devenir jaloux de la croissance exponentielle de son lointain cousin le Next 40/120. En France, les entreprises de la tech les plus prometteuses espèrent toutes être incluses dans cette liste, précieux sésame vers un développement accéléré. Lancé fin 2019 par l’exécutif, ce label rassemble de nombreuses pépites issues de différents secteurs, dont certaines assurtechs comme Alan ou Shift Technology.

 

Les 7 insurtechs qui se hissent dans le French Tech Next 40/120 !
Luko assuranceAlan ton de communication assurance
Shift TechnologyKovers

Ce qui était envisagé comme un simple boost pour les startups françaises est devenu un des fers de lance économique du pays à l’heure de la sortie de crise. Pour la première fois depuis le lancement du projet, l’impact réel de ces entreprises a pu être mesuré grâce à un baromètre. L’importance de ces jeunes – et certaines moins jeunes – pousses est enfin soulignée à sa juste valeur.

53% des Français utilisent une fois par mois une solution du French Tech Next 40/120 !

Tout d’abord, ces acteurs innovants ne proposent pas que des solutions destinées à des spécialistes ou des firmes technologiques très pointues. En réalité, 53% des Français ont recours au moins une fois par mois à une solution proposée par une entreprise du French Tech Next 40/120. Chez 11% de la population, cette utilisation est même quotidienne ! Quatre retraités sur cinq en utilisent au moins une, soit la même part que les 35-65 ans. Côté assureurs, la licorne Alan revendique par exemple 155 000 assurés alors que Luko a enregistré 150 000 contrats habitation, et 10 000 pré-inscriptions sur son offre emprunteur.

L’économie française bénéficie grandement de ces nouvelles technologies. Tous les deux ans, ces entreprises doublent leur chiffre d’affaires, ce qui leur permet d’investir et de booster d’autant plus leur croissance. Les économistes prévoient que ces 120 élues contribueront à 6% de la croissance du PIB national entre 2020 et 2025. 14% de la croissance des exportations de biens et services françaises pourront aussi leur être attribués.

En cinq ans, 220 000 emplois seront créés en France

La croissance passe aussi par la création d’emplois sur le territoire, et encore une fois les entreprises du Next 40/120 y participent grandement ! En 2020, ce sont ainsi plus de 160 000 emplois, directs et indirects, qui auraient été générés en France. D’ici cinq ans, ce sont 220 000 emplois supplémentaires qui seront créés dans l’Hexagone. La plupart sont en réalité des métiers qui n’existent pas encore, comme producteur de protéines d’insectes, ou d’entraîneur d’intelligence artificielle.

Les prochaines années devraient être riches en développement et en croissance pour ces entreprises ambitieuses. Les projections du baromètre sont d’ailleurs optimistes. Ces jeunes pousses, qui sont pour certaines déjà bien implantées, deviendront des acteurs économiques incontournables. Dans les prochaines années, il est prévu que 5 à 10 d’entre elles soient cotées au SBF120, et au moins une devrait arriver au stade ultime : le CAC40.

D'accord ? Pas d'accord ? Réagissez à cet article ou commentez !

Vous avez aimé ? Notez-nous !