Lovys rachète l’assurtech Otherwise

Nastasia Montel
Rédigé par Nastasia Montel
29 septembre 2021 - 2 minutes

Décidemment, les chiens et chats ont la cote ! Le néo-assureur Lovys vient d’annoncer avoir racheté Otherwise, courtier notamment spécialisé dans l’assurance des animaux de compagnie. Grâce à cette acquisition, qui lui a coûté 520 000 euros selon les informations de mind Fintech, Lovys se positionne comme leader français digital de ce marché de niche, qui attire de plus en plus de nouveaux entrants (Dalma, Kozoo, etc.).

Otherwise, startup créée en 2016, avait été placée en redressement judiciaire en juin dernier. Principalement positionnée sur l’assurance chien-chat, elle proposait également des produits auto, maintenant entre les mains de son acheteur. Lovys enrichit son portefeuille client et surtout son offre chien-chat, grâce aux 2 900 clients d’Otherwise qui s’ajoutent aux 3 350 que l’assurtech avait déjà.

 

« Un acteur clé de l’écosystème assurtech »

« Avec cette acquisition, Lovys souhaite s’appuyer sur l’expertise d’Otherwise afin d’approfondir nos connaissances dans le domaine des animaux de compagnie, et ainsi affiner notre compréhension du marché. Une ambition assumée, des valeurs partagées par l’ensemble des parties prenantes ainsi qu’une mission sociétale claire nous ont permis de nous importer aujourd’hui comme un acteur clé de l’écosystème assurtech, actuellement en pleine ébullition », a déclaré Fabien Cazes, Manager France de Lovys, dans un communiqué.

Lovys a bien évolué depuis son passage dans une de nos capsules assurance. L’assurtech propose aujourd’hui à ses 30 000 assurés l’offre la plus complète du marché français, avec 5 produits : smartphone, animaux, emprunteur, habitation et logement. Le tout, en 100 % digital. Après sa levée de fonds de 17 millions d’euros en début d’année et son partenariat avec Assurly il y a quelques mois, Lovys affirme sa dynamique d’expansion et sa volonté de devenir rapidement incontournable dans l’Hexagone.

 

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire