Analyses
01 juin 2021
2minutes

Le chiffre du jour | Cyber : les petites entreprises boudent l’assurance

  

C’est l’histoire d’un paradoxe qui pourrait avoir de fâcheuses et coûteuses conséquences. Le risque cyber explose de manière exponentielle – multiplication par 3 de la sinistralité en un an – et concerne aujourd’hui tout le monde, et plus seulement les groupes richissimes. Les institutions et petites entreprises sont notamment dans le viseur des pirates. Et pourtant, cette menace grandissante ne les incite pas à passer à l’action.

En effet, en 2020, seules… 0,0026% des PME françaises réalisant entre 10 et 15 M€ de CA avaient souscrit une assurance cyber ! Les chiffres ne sont guère plus encourageants pour les ETI puisque moins de 8% d’entre elles étaient couvertes. Aujourd’hui, pour une petite structure, s’assurer contre le risque cyber devrait pourtant être aussi important que s’assurer contre les incendies ou les catastrophes naturelles. Pour rappel, 70% des TPE/PME ne se remettent pas d’une attaque cyber !

Mais alors, où le bât blesse-t-il ? L’AMRAE explore des pistes d’explication et pointe rapidement un marché de l’assurance cyber qui se questionne sur le positionnement à adopter. Englué dans un cercle vicieux, il se retrouve confronté à équation difficile : comment attirer davantage d’assurés quand les primes augmentent alors même que les limites diminuent et que les garanties s’amenuisent ? Des solutions devront en tout cas être rapidement imaginées pour répondre à un problème qui prend de plus en plus les allures de risque systémique.

Plus d’insights dans l’éclairant rapport de l’AMRAE « LUCY : Lumière sur la cyberassurance »

D'accord ? Pas d'accord ? Réagissez à cet article ou commentez !

Vous avez aimé ? Notez-nous !