Kayrros, 40M€ pour améliorer son suivi des risques liés au climat

Margaux Vizade
Rédigé par Margaux Vizade
24 mars 2022 - 2 minutes

L’innovation s’impose comme une clé pour trouver des solutions au changement climatique. C’est dans ce cadre que la startup française Kayrros annonce lever 40 millions d’euros pour accélérer le développement de ses outils de mesure et de suivi des risques climatiques. Son but : proposer des solutions pointues pour comprendre ce qui se passe à travers le monde, pour ensuite permettre aux dirigeants de prendre des décisions éclairées.

La jeune pousse évalue pratiquement en temps réel les risques climatiques en utilisant un système de surveillance et de détection géo spatiale. L’objectif est aussi de rendre le monde plus vert en permettant aux entreprises et institutions publiques de tendre vers une économie à faible émission.

L’assurance paramétrique au service de la planète

« La disponibilité de données climatiques fiables en quasi-temps réel est un avantage stratégique pour les pays, pour leur sécurité énergétique, leur durabilité et leur croissance économique, explique Adrien Muller de Bpifrance, dans un communiqué. S’appuyant en partie sur les données publiques de l’Agence spatiale européenne, Kayrros et ses partenaires ont construit une boîte à outils permettant de lutter contre le réchauffement climatique dont il faut maintenant accélérer l’adoption ».

Le savoir-faire développé par Kayrros et ses données peuvent intéresser les assureurs, à plus d’un égard. L’assurance climat est en effet engagée dans une profonde évolution, notamment grâce au paramétrique, solution basée sur un montant forfaitaire et contractuel. Ce type de couverture, basée sur la data, personnalisée et transparente, permet d’obtenir une indemnisation rapide dès qu’un seuil est dépassé. Avec la technologie, le secteur dispose en tout cas de sérieux atouts pour endosser son rôle, attendu, de locomotive dans la lutte contre le changement climatique.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire