« L’assurance et le dating, c’est la Belle et la Bête » - Rencontre avec les fondateurs de Place des Finances

Emilie Autin
Rédigé par Emilie Autin
18 février 2022 - 6 minutes

Depuis le début de leur aventure, ils ont fait économiser 15 millions d’euros aux Français. Avec Place des Finances, l’ assurance emprunteur coûte instantanément moins cher. La souscription devient une expérience rapide et efficace. Les voisins de +Simple dans la cité phocéenne partagent une même philosophie autour de l’assurance : une expérience plus zen et plus calme pour tous les clients.

Autour de cette idée de simplicité, Laurent, Cyril et Christophe ont développé un site, grâce à leur expérience dans le courtage et… le monde du dating ! Lancé il y a seulement deux ans, Place des Finances a pourtant de grandes ambitions. Eficiens a rencontré deux des fondateurs qui nous ont livré les secrets de leur plateforme pas comme les autres.

L’assurance en lune de miel avec le dating

Pouvez-vous vous présenter, entre courtage et dating ?

Cyril : Je suis le CEO et un des cofondateurs de Place des Finances. Depuis 18 ans, je suis courtier en assurance, ce qui est une vraie affaire de famille chez nous. Mon arrière-grand-père était déjà courtier à Marseille, comme moi ! On n’a jamais voulu quitter Notre-Bonne-Mère. Aujourd’hui, je suis donc courtier mais en associant les forces du dating et de l’assurance.

Laurent : Lorsque j’étais étudiant en finance, j’ai lancé des sites web qui ont bien fonctionné. J’ai même pu quitter mon emploi dans la vente en banque, pour me consacrer au web. Je me suis vite tourné vers le monde du dating. En 2011, avec Christophe notre autre associé, nous avons racheté célibataire.com. C’est là que Christophe a développé l’algorithme, que nous utilisons aujourd’hui pour l’assurance !

Le point commun entre le dating et l’assurance ? La récurrence !

Eficiens · Place Des Finances – Dating et assurance ?

Comment s’est passé la rencontre entre l’assurance et le dating ?

Laurent : L’aventure a débuté il y a deux ans. Avec Christophe, nous voulions adapter notre algorithme dating à un nouveau service. C’est là qu’on s’est associés avec Cyril, et qu’on s’est lancés dans l’assurance emprunteur ! Techniquement, le script est toujours le même, il marche aussi bien pour le dating que l’assurance emprunteur. De plus, il nous fallait un milieu avec de la récurrence. Maintenant, comme pour le dating, on veut devenir le numéro un du trafic en France pour les assureurs.

Cyril : L’assurance et le dating, c’est la Belle et la Bête ! Si on a choisi de s’associer, c’est surtout après avoir identifié un énorme marché pour les clients. Avant de se lancer, on a bien vu les besoins des clients : aujourd’hui ils veulent des tarifs normaux, et pas bancaires ! Les process de souscription étaient trop complexes. Avec l’algorithme de Place des Finances, des tunnels de vente ultra-simples sont créés rapidement.

« Notre taux de transformation est de 20%, c’est énorme ! »

Que propose concrètement Place des Finances à ses clients ?

Cyril : Les clients ont besoin de choses simples, d’explications claires et de rapidité. Place des Finances propose de créer un devis adapté chez nos assureurs partenaires en deux minutes, qui propose des contrats deux fois moins cher, et des conseillers qui appellent les clients en deux minutes. Notre mindset est simple : les clients ne doivent faire aucune démarche administrative ! Nous nous occupons de tout ! En ce sens, nous sommes un comparateur d’assurance emprunteur digital au service de ses clients.

Laurent : Quand on va sur le site, le résultat est inédit. Tous nos concurrents font la même chose, les mêmes formulaires, le même site au final ! Nous avons l’habitude de faire dans le décalage et de proposer des choses inédites à nos clients. Le site de Place des Finances n’est pas très dating, il n’est même pas très beau. Mais, on a pourtant le meilleur taux de conversion du marché. Notre taux de transformation est de 20% aujourd’hui, ce qui est énorme ! Notre algorithme permet aux clients de créer la page qui leur correspond.

L’essence même de la technologie, c’est de partir du client

Eficiens · Place Des Finances – Besoin client

Enfin une expérience zen autour de l’assurance emprunteur ?

Cyril : Ce qui est le plus important pour nous et tous nos collaborateurs à Place des Finances, c’est de donner à nos clients la chance d’avoir une assurance simple et zen. On veut des choses efficaces. On ne cherche pas à inventer des choses, on part du besoin du consommateur et du client.

Laurent : Chez nous, tout tourne autour du client. Le gros plus de Place des Finances, c’est notre disponibilité. On fait tout pour que le client soit satisfait. L’objectif c’est que le client ne nous rappelle pas pour des réclamations, qu’il appelle une fois et c’est tout.

Après le soleil marseillais, les plages de Lisbonne ?

Place des Finances n’a jamais fait de levée de fonds. Est-ce le signe d’une volonté d’indépendance de votre part ?

Cyril : C’est une chance pour nous d’être flexibles et de faire ce que l’on veut. On crée tout de A à Z, on a toutes les compétences digitales en interne. La société grandit, mais on reste en interne.

Laurent : C’est important pour nous d’avoir la maîtrise de bout en bout de ce qu’on fait.

Cyril : Depuis notre création, nous n’avons pas levée de fonds. Laurent, Christophe et moi sommes arrivés tous les trois avec 10 000 euros à investir dans l’entreprise. Pour nous, lever des fonds, c’est perdre notre indépendance, et on n’en a pas besoin pour l’instant. Notre but est de progresser et de progresser vite et bien. Il est possible qu’en 2023 le sujet revienne sur la table.

Nous avons toutes les compétences digitales en interne

Eficiens · Place Des Finances – Compétences internes

De nouveaux marchés à conquérir pour Place des Finances ?

Cyril : Dans tous les pays du monde, il y a des emprunteurs. Mais, chaque pays a sa législation propre et des obligations propres. En Europe, le marché est un peu unifié, ce qui aide pour s’étendre. Quand on a créé Place des Finances, on s’est dit que le marché français était encore incroyable ! On veut évidemment s’étendre sur le marché européen, comme au Portugal, en Italie ou en Allemagne.

On a donc décidé de se lancer ! Place des Finances est en train de travailler avec un grand assureur pour aller explorer le marché portugais. On espère s’étendre dans toute l’Europe, pour redonner du pouvoir d’achat à tous les citoyens et leur simplifier la vie. C’est aussi une façon de tester notre technologie, ses limites et de récolter des bonnes données sur le marché.

Laurent : On est aussi en train de penser à se lancer sur le PER, sur le même principe d’une page de vente 100% digitale.

Que vous réserve 2022 ?

Laurent : Plein de belles choses ! On espère doubler, ou même tripler le CA. Nos équipes commerciales devraient être bien installées d’ici la fin de l’année, en doublant notre effectif de talents.

Cyril : Place des Finances va tenter de se dupliquer au Portugal. D’ici la fin de l’année, on veut être installés dans deux pays, voire trois. De nouveaux partenariats et des joint ventures sont en train de se monter aussi. On ne se met pas plus d’objectifs, on attend de voir ce que la technologie va donner !

Le soleil marseillais voit une nouvelle vague de startups assurtechs, dont Place des Finances, prendre de plus en plus de place ! Avec des marchés à conquérir, sans aucune levée de fonds ou de rachat à l’horizon, tout roule pour la jeune entreprise dont on suivra avec attention la suite des aventures.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire