Au Q2, l'insurtech française demeure la locomotive de la sphère européenne !

Manon Darmet
Rédigé par Manon Darmet
12 juillet 2022 - 3 minutes

Comment notre insurtech française se porte-t-elle ? Après un 1er trimestre 2022 positif malgré un contexte économique toujours tendu, cette bonne dynamique semble s’être poursuivie au 2e trimestre. Les chiffres sont même sensiblement équivalents à ceux de la première période ! De nombreuses levées de fonds ont fait les gros titres ces dernières semaines. Et la France continue de jouer son rôle de véritable locomotive dans la sphère européenne.

Dans le détail, les insurtechs françaises ont réalisé 8 opérations au 2e trimestre selon le décompte fourni par BlackFin Tech. Ainsi, elles ont capté un total de 220,7 millions d’euros ! A titre de comparaison, les startups tricolores de l’assurance avaient levé 264 millions d’euros au Q1. Quatre de nos insurtechs intègrent le top 10 continental : Alan, Dalma, Stoïk et Dattak. Félicitations !

Alan : Avec sa levée mammouth de 183M€, c’est notre licorne française qui se hisse en tête de ce beau classement ! Cette opération est venue tirer l’écosystème vers le haut dans un contexte économique instable. Ainsi, la pépite a doublé sa valorisation, qui atteint dorénavant 2,7 milliards d’euros. Elle souhaite maintenant atteindre la rentabilité et l’indépendance financière.

Dalma : La jeune pousse se place à la seconde place avec sa levée de 15 millions d’euros ! Le contexte économique n’a pas refroidi notre spécialiste de l’assurance animaux qui a maintenu son rythme de croisière. Dalma vise maintenant une expansion internationale et le lancement de sa « super app » pour tous les pet parents.

Stoïk : On continue le haut du classement avec Stoïk et sa levée de 11 millions d’euros. Grâce à cet argent frais, Stoïk souhaite étoffer ses équipes. L’insurtech française compte aussi se déployer très vite hors de nos frontières. La cyber-insurtech a repéré les vastes opportunités qui se dessinent au niveau européen. Ce qui est certain, c’est que la cyber menace dépasse les frontières, personne n’y échappe !

Mention spéciale également pour trois insurtechs ambitieuses : Dattak, Caravel et Owen ! Avec sa levée de 7 millions d’euros, Dattak suit de près les leaders de l’insurtech française. Cette nouvelle cyber-insurtech dans le paysage français se donne clairement les moyens de ses ambitions. Elle vise clairement a s’imposer comme leader européen sur la niche de la cyber assurance.

Derrière elle, nous retrouvons Caravel et son deal de 1,5 million. La startup, qui tend la main aux indépendants pour préparer leur retraite, s’est fixée plusieurs objectifs et nous promet encore de belles surprises à l’avenir. Owen et son opération de 1,5 million également se retrouve donc ex æquo avec Caravel à la 5e place du classement. La jeune insurtech a décidé de partir à la conquête de l’assurance embarquée.

Félicitation également a SmartGarant et Santexpat qui complète ce classement ! SmartGarant s’est élevé sur le devant de la scène avec une levée de fonds prometteuse de 1 million d’euros. On est certes encore loin du montant levé par Alan mais cette réussite est une grande première pour la startup spécialisée dans la GLI.

Quant à Santexpat, la startup a décidé de ne pas recourir à une levée de fonds classique. En optant pour un processus participatif, qui correspond à son esprit mutualiste, elle a permis aux clients, partenaires ou particuliers, de participer dès 1 euro ! Résultat ? Une belle levée de plus de 720 000 euros sur la néo-bourse Kriptown.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire