Analyses
20 août 2021
5minutes

Chapitre 2 : Dis Emilie, une IA, c'est quoi ? Des définitions pour bien comprendre

Intelligence artificielle : ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine.” Voilà comment est présentée cette notion si complexe par le Larousse. Derrière ces deux mots se cachent un vaste ensemble de théories et de techniques, mais surtout des réalités. En 2021, l’IA est déjà partout dans nos vies, et dans nos usages quotidiens. Il est donc important d’établir des bases solides, en définissant précisément ce qu’est une intelligence artificielle avant de pouvoir aborder ce qu’elle peut faire.

Une expression “fourre-tout”

Voici un élément clé à retenir : l’intelligence artificielle, communément contractée en IA, est une expression fourre-tout. On la retrouve aujourd’hui utilisée à toutes les sauces, un usage au sens large qui entraîne une certaine confusion. Mais qu’en est-il réellement ? Est-ce finalement une “mauvaise” appellation ? 

L’IA regroupe en fait plusieurs technologies. En effet, comme nous l’a confirmé Christophe Bourguignat, le CEO et cofondateur de Zelros, assurtech française spécialisée dans le domaine, les termes utilisés pour décrire ces innovations évoluent en permanence. « On ne s’attache pas tellement au nom. Quand j’ai démarré en 2013 en tant que data scientist, on appelait ça Big Data, puis après ça c’est appelé machine learning. Et désormais, ça s’appelle intelligence artificielle”, précise-t-il.

Au final, une définition plus simple de l’IA pourrait être formulée ainsi : algorithme qui apprend depuis des données, et qui essaye de répliquer ce qu’en ferait un humain. Le terme d’intelligence doit lui-même être questionné. Les machines ne sont pas vraiment intelligentes, elles appliquent juste les programmes et algorithmes créés par l’homme pour produire un résultat. Elles sont de simples forces de calcul. On ne dit pas d’une calculatrice qu’elle est intelligente. Pourquoi serait-ce différent les nouvelles technologies d’aujourd’hui ?

L’état actuel des recherches dans ce domaine ne permet en effet toujours pas de créer une IA dite “forte”. Ces IA sont celles aperçues dans les films, qui ont la plasticité d’un cerveau humain, peuvent prendre des décisions et “vivre” en autonomie. Aujourd’hui, l’IA peut être forte, mais uniquement spécialisée sur une tâche extrêmement précise. Les humains ont par ailleurs toujours le dernier mot sur les décisions, la machine n’en prenant en outre quasiment jamais seule. 

Machine learning, deep learning, data learning…

La forme la plus courante d’intelligence artificielle est une IA avec une approche dite machine learning ou apprentissage automatique. Elle contient des réseaux de neurones artificiels. Ces derniers peuvent créer des systèmes complexes de “réflexion”, et même être considérés comme du deep learning ou apprentissage profond, technologie qui repose sur des techniques encore plus sophistiquées. Elle permet d’appliquer rapidement une même approche à une multitude de problèmes.

On voit aussi souvent des IA dites de data learning. Ces algorithmes prennent les données, les analysent et les ressortent dans la forme souhaitée. Cette forme est pour Thomas Solignac de Golem.ai, la plus simple, mais aussi la plus “bête” si l’on peut considérer une machine ainsi. Elle n’a aucune forme de raisonnement, mais elle a pour avantage d’être assez autonome.

Ces quelques formes d’intelligence artificielle ne sont évidemment pas les seules à exister. Elles constituent toutefois les principales à connaître pour une première plongée dans ce monde passionnant. Il faut donc retenir qu’une intelligence artificielle n’est qu’un amas d’algorithmes et de prouesses mathématiques et technologiques, qui a toujours besoin d’un humain aux commandes.

Elever son IA comme un enfant

L’IA a besoin des humains pour deux choses : prendre des décisions, et surtout, l’entraîner. Pour avoir une IA qui fonctionne et atteint son objectif, il faut qu’elle sache précisément quelle est sa mission, et comment l’accomplir. Un algorithme qui détecte les fraudes à l’assurance comme celui de Shift Technology et un algorithme derrière un chatbot n’ont évidemment pas les mêmes buts. Leurs entraînements seront donc complètement différents, et il faut bien indiquer à la machine ce qu’elle doit trouver ou rechercher afin qu’elle puisse le reproduire.

Mais comment parvenir à bien l’élever ? Prenons la métaphore d’un enfant pour mieux comprendre comment entraîner une IA. Quand un enfant grandit, il n’a pas besoin de voir 5 000 images de chat, puis 5 000 images de chien à la suite pour comprendre les différences entre ces deux animaux. Son cerveau va rapidement repérer des caractéristiques, puis les enregistrer et s’adapter pour être capable de différencier instantanément les deux espèces par la suite. Il en va de même pour une IA. Tel un enfant devant un livre d’éveil, elle apprend de ce que vous lui montrez, et développe son socle de connaissances qui sera d’autant plus dense si vous lui donnez beaucoup de matière à assimiler.

L’IA, de la théorie à la pratique

Après ces quelques leçons nécessaires sur l’intelligence artificielle, il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet. L’IA est partout dans nos vies, que vous en ayez conscience ou non. Vous êtes sûrement allé sur un moteur de recherche aujourd’hui, et c’est une intelligence artificielle qui vous a livré une liste de suggestions qu’elle considère pertinentes. Si vous utilisez Waze, c’est également une IA qui vous calcule le chemin le plus rapide. Vous faites peut-être même partie des consommateurs ayant acheté un assistant vocal, comme Google Home ou Alexa. Vous l’avez compris, ce sont aussi des intelligences artificielles.

L’IA est en train de s’immiscer dans tous les domaines. De la théorie à la pratique, le pas a été franchi et ce sont aujourd’hui des solutions très concrètes qui sont développées. Volontiers présentée comme un “game changer”, l’intelligence artificielle se présente comme une force disruptrice qui va profondément impacter de nombreux secteurs à l’avenir. L’assurance, comme bien d’autres, n’échappera pas à la vague.

 

Retrouvez les autres épisodes de notre grand enquête intitulée : « L’IA, une révolution dans l’assurance ? »

Chapitre 1 : Dessine-moi une IA. Réflexion sur les représentations de l’intelligence artificielle

 

D'accord ? Pas d'accord ? Réagissez à cet article ou commentez !

Vous avez aimé ? Notez-nous !