"Jouez avec le feu !" L'assureur qui incitait les jeunes à prendre des risques

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
08 mars 2022 - 2 minutes

Comment s’adresser à la jeune génération ? Voici un sujet qui devrait pas mal occuper les assureurs dans les années à venir. De nombreux acteurs historiques – pensons par exemple à ceux spécialisés en santé – vont être prochainement confrontés à l’inévitable renouvellement de leur base d’assurés. Dans un monde digitalisé qui évolue à vive allure, au sein d’un secteur où la concurrence se démultiplie, rien ne sera évident. Il faut donc enclencher la réflexion dès aujourd’hui. Nous explorons une première piste en vous parlant d’un néo-assureur pas comme les autres : Hedvig.

L’insurtech suédoise, fondée en 2017, a fait de la nouvelle génération sa cible. Pour la séduire, elle n’hésite donc pas à casser les codes. Avec Hedvig, pas question de prévention… bien au contraire. La startup revisite en effet le message en incitant ses assurés à prendre des risques ! « La plupart des compagnies d’assurance élaborent un discours autour de la prudence. Mais pour nous, ça n’a pas de sens, explique Evelina Rönnung, responsable de la direction artistique, dans les colonnes de Adweek. Nous n’utilisons pas la rhétorique de la peur. A l’inverse, on veut dire aux gens : « faites n’importe quoi, parce que vous avez un bon assureur ! »

Une com’ audacieuse, une assurance maquillage et des goodies qui cartonnent

Dans un paysage assurantiel volontiers qualifié de monolithique voire poussiéreux, Hedvig s’efforce de cultiver sa singularité. Sur son site web, le parti pris est clair : « Not your dad’s insurance company » (Pas l’assurance de votre papa). Les campagnes publicitaires rivalisent d’audace. Un immense « Go get in trouble » (Jouez avec le feu) placardé sur un magasin, un clip vidéo mêlant ados et électro pour promouvoir une assurance produits de beauté, des hoodies et casquettes brandés qui s’arrachent… rien n’arrête cette drôle d’équipe scandinave. Et ça marche !

Hedvig, au-delà de pouvoir s’enorgueillir d’un carton côté merchandising, affiche de belles promesses. Sa notoriété croit de manière exponentielle en Suède où elle comptait déjà 70 000 clients fin 2021. ADN digital, positionnement engagé, produits novateurs (assurance maladresse, maquillage, et NFT dans le viseur), l’insurtech coche toutes les cases pour plaire à une Gen Z qui affiche clairement ses préférences, et ses différences, aussi en matière d’assurance. La tornade Hedvig a levé 45 millions de dollars en septembre dernier pour déployer son ambition à travers l’Europe, avec la France comme prochaine étape. On vous aura prévenus. Le souffle de la pépite scandinave pourrait sérieusement secouer le secteur dans les mois à venir !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire