Publicité digitale
20 juillet 2019
5minutes

Gmail Sponsored Promotion : on vous explique !

 

Qu’est ce que c’est le format Gmail Sponsored Promotion ?

Gmail Sponsored Promotion : appelé aussi « GSP », ou publicité Gmail, ce format disponible dans Google Ads permet la diffusion de publicité au sein de la boîte de réception « Gmail », plus particulièrement dans la section « Promotion » si la boite Gmail est paramétrée en trois onglets.

Les annonces s’affichent alors en haut des onglets sous le format d’un mail non-lu.

Ce format publicitaire, se compose de deux éléments : un « teaser » qui prend un format email non-lu dans la boite de réception (expéditeur, titre, description) et lorsque l’on clique, il s’ouvre en un format email. Une redirection vers le site annonceur est ensuite possible au clic sur l’inmail.

 

 

 

Dans quel cadre utiliser ce format ?

Ce format est à utiliser pour objectif d’augmentation de la visibilité et d’apport d’information.

La créa est particulièrement adaptée pour faire passer un message grâce à l’espace d’expression offert, particulièrement par rapport à une bannière « classique ».

 

Comment ça marche ?

Disponible comme campagne display dans l’interface Google Ads, la sélection se fait au niveau de la création de campagne. Les annonces Gmail sont disponibles pour les objectifs « Prospects » , « Trafic vers le site web » et bien sûr « sans objectif spécifique ».

La diffusion se fait uniquement sur Gmail (version site et application) au sein de la boite de réception, avec l’apparence d’un mail.

Comme pour toutes campagnes, il est possible de créer différents groupe d’annonces, différents ciblages et les enchères se font au CPC.

L’annonce se compose de 2 éléments :

  • un message texte, court, sous forme d’intitulé de mail
  • un format « in mail » soit jpeg, soit HTML ou encore en responsive ads

La facturation se fait au CPC à l’ouverture du format « InMail ». Le renvoi vers le site annonceur (au clic sur la version déployée) n’est pas facturé, ni le transfert du message.

 

 

Quels types de ciblages ?

6 types de ciblages peuvent être activés sur ce type de campagne Gmail Sponsored Promotion :

  • Audience d’affinité : donnée d’audience autour des centres d’intérêt et habitudes des utilisateurs
  • Audience d’affinité personnalisée : combinaison de différents éléments de ciblages (centres d’intérêts, URL, Type de lieu, appli visitées…) pour créer une audience customisée
  • Intention personnalisée : mots clés et des URL en fonction des produits et des services que l’audience recherche activement.
  • Événements de la vie : ciblage autour d’étapes importantes de la vie (Obtention de diplôme, déménagement, mariage, départ à la retraite…)
  • Ciblage par liste de clients : ciblage avec les données clients disponible (email, téléphone, adresses postales…)
  • Remarketing : ciblage des visiteurs du site annonceurs
  • Audiences similaires : ciblage par identification automatique de clients semblables aux visiteurs existants du site

 

Quels résultats ?

Les données disponibles sont :

  • Impressions : nombre d’affichage du message court « format » email non ouvert
  • Clics : nombre de clics sur le format court qui ouvre le format déployé InMail. Permet de définir le nombre de fois où le message grand format s’affiche.
  • CTR : ratio entre le nombre de clics et le nombre d’impression. Permet de mesurer l’attractivité du message court.
  • CPC : ratio entre le budget dépensé et le nombre de clics. Permet de déterminer le coût de chaque d’ouverture en grand format.
  • Clics hors Gmail : nombre de redirection vers le site annonceur
  • Transferts dans Gmail : nombre de fois où l’annonce a été transmise à une autre personne sous la forme d’un message
  • Enregistrements vers Gmail : nombre de fois où une personne a enregistré l’annonce Gmail en tant que message dans sa boîte de réception

 

Les CPC (à l’ouverture) observés se situent entre 0,12€ et 0,25€ (en fonction du ciblage) pour un taux d’ouverture entre 8%-15%.

Si les CPC vers le site sont plutôt élevés (entre 4€ et 12€), les taux de clics vers le site sont intéressants (1,5% – 4%), le trafic redirigé vers le site est beaucoup plus qualifié que via une campagne Display « classique », les indicateurs post-clics (temps passé, taux de rebond, taux de conversion) sont jusqu’à 3 fois supérieurs !

 

Notre analyse :

C’est un bon format de complément quand la demande est un dispositif qui requiert de la visibilité et par ailleurs des visiteurs qualifiés (ce qui est souvent le cas, avouons-le !).

D’autre part, ce format n’amènera pas des wagons de clics vers le site. Cependant, en plus de l’exposition dans un contexte peu concurrentiel par rapport à une bannière sur un site (donc de la visibilité plutôt qualitative), les cliqueurs sont qualifiés ensuite.

Pour conclure, nous sommes bien sûr loin des performances du SEA. L’environnement de diffusion limité – car cantonné à la boîte Gmail – ne permet pas la puissance d’apport de trafic d’un display. Néanmoins, ce levier permet de se démarquer, d’apporter de l’information via un format créa permettant l’expression et en « bonus » les visiteurs (certes peu) poursuivent l’expérience et affichent des taux de conversions supérieur au Display.

 

Nouveau call-to-action

 

Vous avez aimé ? Notez-nous !