Flitter, une levée pour faire rimer assurance auto avec justice

Margaux Vizade
Rédigé par Margaux Vizade
27 janvier 2022 - 2 minutes

En voiture Simone ! L’insurtech française Flitter, focalisée sur l’assurance auto, vient de lever 2,5 millions d’euros grâce au fonds Global Founders Capital et Xavier Niel. De nombreuses personnalités de l’assurance les soutiennent et les accompagnent dans cette aventure comme Raphaël Vullierme, CEO de Luko, ou Philippe Mangematin, cofondateur de Seyna.

Hajer, Jeremy et Arnaud, les trois cofondateurs de la jeune pousse lancée en 2021, ont l’amibition d’ajuster l’offre d’assurance auto, qu’ils trouvent injuste. En effet, un conducteur sur deux roule aujourd’hui moins de 10 000 kilomètres par an et paye donc une prime trop élevé. Partant de ce constat, leur offre automobile au kilomètre, disponible en ligne, promet 250 euros d’économie par an pour les petits conducteurs.

Assureurs traditionnels vs néoassurances

“La crise sanitaire et la généralisation du télétravail ont bousculé nos modes de vie et notre mobilité. Les assureurs traditionnels n’ont pas su s’adapter à ces changements. Aujourd’hui, un assuré paye le même prix qu’il roule 2 000 ou 20 000 km, alors que son risque est divisé par 3. Nous voulons proposer un modèle plus juste et plus adapté à nos nouveaux modes de mobilités”, explique Jérémy Steinberg, CEO de l’insurtech.

Epaulé par Wakam, Flitter a imaginé un produit dans l’air du temps. Une simple photo de son kilométrage suffit à adapter son assurance, qui peut évoluer en fonction des besoins. Flitter propose même de connecter sa voiture à distance via une application. La levée de fonds va permettre à la startup de développer son équipe en recrutant plusieurs talents à des postes clés. Tout va décidément très vite dans la niche de l’assurance auto en ce moment !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire