Eficiens x Astorya : L'assurance en effervescence, le baromètre ! - Edition mai 2022

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
10 mai 2022 - 5 minutes

Tout va actuellement extrêmement très vite dans le microcosme de l’assurance, et le rythme s’accélère encore en cette première partie d’année ! Afin de suivre au plus près cette révolution, nous avons fait appel à l’œil de Florian Graillot et des experts d’Astorya. Nous sommes ainsi heureux de vous présenter la 7e édition de notre rendez-vous mensuel : « L’assurance en effervescence, le baromètre ! »

L’œil du VC Florian Graillot

Gare aux idées reçues ! J’entends souvent que l’insurtech ne concerne que les traditionnelles lignes IARD. Nous avons pourtant d’excellents contre-exemples, à commencer par la santé en France.

L’insurtech dans tous ses états ! Encore jeune, le phénomène n’est pas forcément évident à appréhender pour le secteur de l’assurance. Régulièrement, il se retrouve d’ailleurs strictement cantonné au IARD dans les discussions que l’on peut avoir avec l’écosystème. Et pourtant, on aurait tort d’occulter ses multiples dimensions. En effet, des startups innovantes attaquent toutes les lignes, avec des disparités et des spécificités selon les zones géographiques.

Le cas de la France représente un excellent exemple. On s’aperçoit, en effet, que 22% des insurtechs sont positionnées sur la ligne santé. Parmi elles, on retrouve évidemment en fer de lance Alan. La licorne n’est cependant pas seule sur le créneau de l’assurance santé, puisque Acheel et Seyna, qui disposent aussi de l’agrément, vont chercher à trouver également leur place dans les mois à venir.

Gardons également à l’esprit que le positionnement en frontal face aux acteurs historiques n’est pas la seule option. Alan et Seyna, qui développent leur stratégie « as-a-service », en sont de belles preuves. On peut également penser à d’autres jeunes pousses qui travaillent sur la distribution de produits santé, comme +Simple, Hoggo ou FAAST. Quant à AG2R La Mondiale ou la Matmut, les deux groupes ont tous deux jeté leur dévolu sur la solution de tarification boostée à l’IA imaginée par Akur8. Attention donc à ne pas rester sur une vision biaisée de la réalité. Dans l’assurance, l’innovation est plurielle et secoue le secteur de tous les côtés !

La startup du mois : Peachy

L’Angleterre tient – enfin – son Alan ! Peachy vient d’officialiser son lancement début mai, avec une ambition : révolutionner l’assurance santé grâce au digital pour nos voisins d’outre-Manche. Comme vous pouvez le constater dans le paragraphe au-dessus, l’insurtech naissante vient adresser un gros manque. En effet, l’assurance santé échappe pour le moment à la disruption au Royaume-Uni. Les lignes commerciales pour les TPE-PME et la vie sont surreprésentées car la fintech déborde ici bien souvent sur l’insurtech. La présence historique du Lloyd’s explique aussi cette réalité.

Peachy arrive donc en terrain vierge et possède tous les atouts pour se démarquer. A sa tête, Amit Patel, anciennement à la tête de l’innovation chez Bupa, groupe privé d’assurance maladie, n’est pas un nouveau venu dans le secteur. Nous suivrons donc avec un intérêt tout particulier les premiers pas d’une aventure excitante mais loin d’être gagnée d’avance. La capacité à lever des fonds et à s’adapter à un contexte parfois mouvant en trouvant les bonnes approches seront clés dans la réussite.

Le « game changer » : la marketplace, une nouvelle voie pour adresser le risque cyber ?

Plus un jour sans que l’on n’évoque la problématique cyber. Il faut dire que ce risque, dont la dimension systémique s’impose, donne un sacré mal de tête aux assureurs. Payer ou non les rançons, poursuivre ou stopper la commercialisation d’offres, tarifer au juste prix… Rien n’est évident et le débat est chaud dans un secteur loin d’être encore aligné sur le sujet.

Aux Etats-Unis, une initiative a retenu dernièrement notre attention. Et c’est un puissant courtier qui en est à l’origine : Marsh. L’entreprise américaine vient en effet de lancer une marketplace regroupant divers services destinés aux entreprises. Prévention, anticipation, protection, assurance… Son but est ici de favoriser une stratégie holistique sur un sujet cyber encore bien trop peu maîtrisé. Face à un risque de tel nature, l’approche en écosystème paraît pertinente à plus d’un égard, et les courtiers ont un rôle important à jouer. Elle pourrait aussi parfaitement convenir à des assureurs qui apparaissent de plus en plus impuissants à agir seuls sur ce terrain miné.

Les principales levées du mois dernier en Europe

Après un premier trimestre historique, le souffle est quelque peu retombé dans l’insurtech européenne. En avril, pas de méga deal, donc, et une activité au point mort dans nos contrées. En Europe, plusieurs levées ont toutefois animé la période, à commencer par celle d’Insoore. La startup italienne a capté 5 millions d’euros et confirme un début d’intérêt des investisseurs pour les insurtechs de la Botte, nation qui peine à décoller côté innovation.

En Allemagne, deux opérations à signaler. On commence avec la Berlinoise Feather, qui a levé 3,8 millions d’euros, à l’aide de fondateurs de licornes, pour développer son offre digitale à destination des expatriés. Une autre entreprise bien connue dans le paysage a également fait parler d’elle. Il s’agit de MotionsCloud dont la levée de 1,9 million d’euros va lui permettre de développer son produit à la Tractable. Enfin, les Gallois de Peppercorn, spécialisés dans l’élaboration de services B2B autour de l’expérience client grâce à l’IA, sont parvenus à aimanté 2,2 millions d’euros.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire