Doctolib à la conquête des hôpitaux

Nastasia Montel
Rédigé par Nastasia Montel
12 novembre 2021 - 2 minutes

« Le Covid a permis de faire prendre conscience aux hôpitaux de l’importance du numérique ». Le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Château, l’a annoncé hier : la pépite française vise le marché hospitalier. L’entreprise qui équipe déjà un quart des soignants et qui s’est récemment attaquée au marché italien lance l’offre « Doctolib Hôpital ». Une proposition forcément digitale et technologique, qui confirme l’appétence grandissante pour la e-santé.

Au-delà des services que Doctolib proposait déjà, comme la prise de rendez-vous en ligne ou la téléconsultation, la nouvelle offre intègre des options inédites. En effet, « Doctolib Hôpital » permet par exemple la pré-admission en ligne des patients et une messagerie sécurisée entre les patients et les médecins. De quoi améliorer l’expérience patient et le parcours de soins grâce au digital.

150 millions € d’investissements pour séduire 900 établissements

«Avec le lancement de cette offre, l’idée est de faciliter la vie des médecins et des personnels de santé, et de permettre une meilleure coordination entre l’hôpital et la médecine de ville », explique Stanislas Niox-Château, qui affirme aussi qu’ « un hôpital qui utilise Doctolib génère 5 à 10 % de chiffre d’affaires supplémentaire ».

Doctolib compte déjà 250 hôpitaux publics comme clients, avec parmi eux l’AP-HP. Mais ce n’est manifestement pas suffisant pour la licorne à l’appétit gargantuesque qui veut séduire jusqu’à 900 établissements avec sa nouvelle offre. Et la société française – qui a pour objectif d’être rentable d’ici trois à quatre ans – ne lésine pas sur les moyens pour y parvenir. Elle compte en effet investir 150 millions d’euros au cours de cinq prochaines années pour son produit innovant. 

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire