Le dilemme de l’assureur : réflexions sur un secteur confronté aux théories de Clayton Christensen 

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
17 mai 2021 - 2 minutes

  

Dilemme Assureur

 

En 1997, Clayton Christensen nous offre un livre devenu aujourd’hui référence : “The Innovator’s dilemma”. Dans cet ouvrage, le théoricien américain nous éclaire sur la théorie de la rupture, processus qui impacte tôt ou tard tout environnement. Il en explore les causes, les conséquences, et dévoile des pistes stratégiques pour y répondre. Aujourd’hui, l’assurance est pleinement confrontée à ce phénomène de disruption et doit s’interroger.

Pour l’y aider, les équipes de Capgemini ont concocté un livre blanc dense (69 pages) en sollicitant l’avis de nombreux professionnels français, qu’ils soient dirigeants de groupes historiques ou acteurs provoquant directement le changement avec leurs assurtechs. De ces discussions émergent trois grands défis à relever : l’évolution du modèle relationnel, la transformation du modèle d’affaires et la refonte du modèle opérationnel pour le rendre plus agile et plus rapide.

Ces enjeux synthétisés, vient le coeur du sujet, et ce fameux dilemme, posé en ces termes : les assureurs doivent-ils tout miser sur un cœur de métier revisité et optimisé ? Ou se préparer à des bouleversements bien plus radicaux et alors investir en conséquence et massivement dans l’innovation, les partenariats ou les acquisitions ?

Le livre blanc rappelle avec à-propos le danger lié au coût de l’inaction. Aux professionnels de mettre en place les stratégies idoines pour s’adapter à la nouvelle donne. Leur réussite prend un caractère essentiel dans un monde confronté à des défis d’envergure, qu’ils soient sociétaux ou environnementaux, et qui a donc plus que jamais besoin d’une assurance forte pour le soutenir.

Le dilemme de l’assureur – Capgemini

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire