Dattak, de l'ambition - et des fonds ! - pour s'attaquer au risque cyber

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
09 juin 2022 - 2 minutes

Face à l’explosion du risque cyber, les besoins en assurance deviennent exponentiels. Et forcément, ça donne des idées ! Ainsi, quelques mois après Stoïk, une nouvelle jeune insurtech française se lance sur ce créneau. Son nom : Dattak. Et elle veut se donner les moyens de ses ambitions, puisqu’elle va annoncer dans les prochains jours une levée en seed.

Fondée en 2021 par Benoit Grouchko, serial entrepreneur, et Charlotte Couallier, figure bien connue du secteur passée notamment par AXA, Dattak arrive sur le marché avec une idée bien précise. La startup ambitionne en effet d’aider les PME face à un sujet cyber sur lequel elles sont globalement perdues. Non acculturées, très peu couvertes, elles constituent aujourd’hui des proies extrêmement vulnérables pour les pirates.

Une solution sur mesure distribuée par les courtiers

Dattak imagine donc des solutions combinant protection, assurance et assistance pour répondre à la menace cyber. L’insurtech va passer par les réseaux de courtiers, qui ont un rôle clé à endosser sur le sujet, pour distribuer son offre et toucher un maximum de clients. « Nous simplifions radicalement le processus de souscription, et proposons une assurance adaptée à chaque entreprise, en combinant expertise assurantielle et technologie de cybersécurité », précise la jeune pousse.

Les enjeux sont énormes, à une époque où le nombre d’attaques cyber est multiplié par deux chaque année. En outre, la France est l’un des pays les plus ciblés par les hackers en Europe. Il y a donc urgence à agir, et à épauler notamment les petites structures. Dattak a bien identifié l’opportunité et sa proposition a séduit les investisseurs. Une nouvelle preuve, également, que l’innovation est loin d’être à l’arrêt dans l’assurance !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire