Dalma, 15M€ pour donner vie à son projet de "super app"

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
02 juin 2022 - 2 minutes

Le contexte économique actuel ne refroidit pas toutes les ardeurs ! Dalma vient nous le prouver en annonçant une levée de fonds en série A de 15 millions d’euros. L’insurtech française spécialisée sur l’assurance animaux de compagnie maintient son rythme de croisière. Elle avait, il y a un an an, réalisé une opération en seed de 2 millions d’euros, dans la foulée de sa création. Le fonds suédois Northzone a mené ce nouveau tour de table. Rien d’étonnant lorsque l’on connaît le rapport particulier qu’entretiennent les Suédois avec leurs compagnons à quatre pattes !

Dalma a eu le nez creux en se positionnant sur une niche à potentiel. La pandémie a, en effet, contribué à renforcer le lien entre les individus et leurs animaux. Identifiant l’opportunité, la jeune startup, qui a profité d’un passage à la télévision en prime time pour booster sa notoriété, a déjà séduit 20 000 clients en France. Et si la concurrence ne manque pas dans l’Hexagone (SantéVet, Assur O’Poil, mais aussi Lovys ou Acheel), Dalma a de jolis arguments pour se différencier.

Une vision 360° à la Alan

Le CEO de l’insurtech, Alban de Préville, nous détaillait son projet dans un entretien exclusif il y a quelques semaines. A cette occasion, le jeune entrepreneur, inspiré par Alan ou Doctolib, nous confiait vouloir créer une « super app » pour tous les pet parents. Le capital levé va donc appuyer cette ambition.

On s’apprête à lancer la super app Dalma, la meilleure amie de tous les parents de chiens et chats ! Une application qui vous permettra d’avoir un vétérinaire dans votre poche, de recevoir du contenu personnalisé, de commander les meilleurs produits pour vos chiens et chats, etc.

Harry Belinga, CTO et cofondateur de Dalma

Dalma, qui se targue de proposer des tarifs défiant toute concurrence et de rembourser à la vitesse de l’éclair, compte ainsi passer la seconde. Le plan de bataille est bien défini avec une expansion internationale dans les tuyaux. La jeune pousse, jamais à court de bonnes idées, compte aussi s’appuyer sur les vétérinaires pour étoffer sa base clients. Les pièces du puzzle sont donc en place pour une insurtech qui semble bien avoir flairé le bon coup !

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire