C’est quoi la MRH ? Indemnisation, Risques et Biens Couverts, 

Leslie Pinsard
Rédigé par Leslie Pinsard
07 septembre 2020 - 3 minutes

C’est quoi MRH ? Il s’agit de l’acronyme de multirisque habitation. Quels sont les risques et les biens couverts ? Comment obtenir une indemnisation ?

 

C’est quoi la MRH ?

 

Acronyme de multirisque habitation, MRH couvre une grande variété de biens et de risques. Un contrat MRH est une assurance qui couvre un appartement ou une maison contre les dommages matériels (vol, incendie, explosion, dégât des eaux, bris de glace, etc.). Un contrat MRH inclut aussi la responsabilité civile des personnes vivant dans l’habitation concernée ainsi que le plus souvent l’assistance et la protection juridique. La MRH est obligatoire pour les locataires.

 

Les biens couverts par l’assurance MRH

 

Le contrat multirisque habitation couvre le bâtiment et les biens présents à l’intérieur du logement.

Pour le logement, cela concerne donc le bâtiment en lui-même, mais également tous les travaux d’extension. Il peut s’agir par exemple, d’une véranda, d’un grenier, d’un abri de jardin, etc. 

Tous les biens présents dans le logement sont aussi assurés par l’assurance MRH. Ainsi, en cas de vol de vélo, ou de téléviseur, l’assuré se verra indemnisé. 

Outre les biens personnels, la multirisque habitation peut aussi couvrir les biens professionnels appartenant à l’assuré. C’est le cas notamment d’un ordinateur de travail ou d’une voiture de fonction. Pour obtenir une telle couverture, l’assuré doit souscrire une option supplémentaire. Bien souvent, celle-ci présente une limite de montant. 

 

MRH biens couverts

 

Les risques compris dans l’assurance MRH

 

Les risques sont nombreux. Mais selon les compagnies d’assurance, certains en sont exclus. 

Quoi qu’il en soit, les risques suivants sont globalement toujours présents : 

  • Incendie explosion : cela fait partie de la garantie de base. Certains contrats étendent la couverture avec une option dommage ménager. C’est par exemple le cas si un fer à repasser chute sur un tapis de grande valeur. 
  • Dégâts des eaux : il peut s’agir de fuites d’eau, de débordements de canalisation, d’infiltrations, etc. Attention, seuls les biens ayant subi le dégât des eaux sont indemnisés. Ce n’est pas le cas de ceux ayant causé le sinistre. Ainsi, la construction ou l’appareil à l’origine du dommage n’ont pas vocation à être couverts.
  • Vol : tous les biens présents dans le logement sont couverts en cas de vol ou d’acte de vandalisme. 

 

Ces risques sont assurés a minima par les assureurs. En revanche, l’étendue des garanties diffère d’un assureur à l’autre. 

Il existe aussi d’autres garanties plus exceptionnelles qui peuvent être souscrites sous option. Par exemple, l’assurance émeute ou mouvement populaire. Lors de manifestations, de plus en plus de casseurs détériorent le matériel public, et parfois même privé. Les entreprises ou les particuliers se situant à proximité d’un lieu jugé à risque peuvent souscrire ce type d’option. 

 

Comment obtenir l’indemnisation d’une assurance MRH ?

 

Pour obtenir une indemnisation, l’assuré doit remplir certaines obligations : 

  • La déclaration : il doit déclarer le sinistre dans le délai prévu par son contrat.
  • La preuve : il doit prouver que les conditions soient bien réunies pour obtenir une indemnisation ; à savoir, la nature des biens et le risque pris en compte dans le contrat. Pour cela, il doit apporter un certain nombre de justificatifs, comme une déclaration de plainte et les factures des biens endommagés. 

Dans certains cas, une expertise est menée afin d’établir toutes les circonstances du sinistre. Cela permet à l’assureur de définir le montant de l’indemnisation. 

 

Retrouvez d’autres définitions dans notre glossaire sur l’assurance.