Code & Sites
09 février 2021
7minutes

C’est quoi WP Rocket ? Le plug-in de mise en cache du CMS WordPress passé au peigne fin | Les avis février 2021

La meilleure technique pour accélérer le chargement d’un site WordPress, c’est bien sûr de mettre en cache les pages web. Le problème : il existe une multitude de plugins de mise en cache WordPress gratuits et populaires : WP Super Cache, Autoptimize, W3 Total Cache, Comet Cache.

Pourquoi avons-nous donc choisi de parler de WP Rocket ? Plus de 1 666 209 sites web sont des clients de WP Rocket.

Indépendamment de son prix élevé et afin de sortir du lot, WP Rocket présente ses fonctionnalités gratuites de deux manières différentes :

  • D’une part en offrant une interface conviviale et facile d’utilisation pour les débutants
  • Et d’autre part, en incluant une armée de petites optimisations de performance que la plupart des autres plugins de mise en cache n’offrent pas.

Voyons tout cela de plus près !

WP Rocket : Est-ce vraiment le meilleur plug-in de mise en cache du CMS WordPress ?


Fonctionnement d’une mise en cache chez un site WordPress
Source : https://www.shoutmeloud.com/wp-content/uploads/2019/02/How-Caching-Works-in-WordPress.jpg

WP Rocket donne généralement de meilleurs résultats dans GTmetrix, Pingdom et PageSpeed Insights. Inutile d’installer un tas de plugins supplémentaires pour ainsi optimiser les polices Google, Google Analytics, et retarder JavaScript.

WP Rocket intègre directement ces fonctionnalités :

  • Minification : élimination des parties inutiles des fichiers CSS et JavaScript sans modifier la fonctionnalité du code.
  • Combinaison de fichiers : combine plusieurs fichiers (comme fichiers CSS) en un seul.
  • Supprime les chaînes de requête comme « ?ver=1.0 » pour améliorer le score GTmetrix du site.
  • Blocage du rendu CSS/JS : débarrasse le fameux avertissement « render-blocking » dans Google PageSpeed Insights. De ce côté, WP Rocket collabore parfaitement avec la page builder Elementor.
  • Lazy Loading qui ne charge que certains contenus médiatiques une fois qu’ils sont entrés dans la fenêtre de visualisation du visiteur. Le site ne chargera donc pas les images et/ou les vidéos tant qu’il n’en aura pas besoin.

D’ailleurs, nous en avons parlé dans un article sur WordPress 5.5.

  • Intégration facile des CDN qui aide à se connecter à des CDN comme Cloudflare et les CDN d’extraction d’origine.
  • Optimisation de la base de données pour nettoyer les bases de données directement à partir de WP Rocket sans recourir à un plugin tiers.
  • Contrôle de Heartbeat qui gère l’API WordPress Heartbeat. L’API d’interrogation de serveur permettant alors des mises à jour frontales en temps quasi réel. Il fournit des protocoles de communication utilisant des appels AJAX entre le navigateur et le serveur.

WP Rocket 3.3 : 5 bons réglages à adopter pour 2021

Réglage #1 Tableau de bord

N’activer Rocket Tester et Rocket Analytics que pour laisser WP Rocket collecter les données dans l’anonymat, car cela réduit les performances. Il est possible de vider le cache ou de régénérer les CSS critiques si vous apportez des modifications au design/plugin mais qu’elles n’apparaissent pas dans le site.

Réglage #2 Cache

  • Activer l’option Mobile Cache sauf si c’est pour utiliser un plugin dédié mobile comme WPtouch.
  • UserCache : activer si plusieurs utilisateurs se connectent au site où il y a un contenu spécifique à l’utilisateur. Il fournit à chaque utilisateur sa propre version en cache.
  • Cache Lifespan : plus le nombre est inférieur, plus la mise en cache sera fréquente. Et plus ça consomme de ressources.

Réglage #3 : Préchargement (Preloading)

  • Preloading : activé par défaut à l’activation du sitemaps XML. Le preloading des polices de caractères est principalement important, car il optimise les polices et les scripts tiers. Query Monitor peut aider à les trouver.
  • Preload links, une fonction pour permettre à l’utilisateur de survoler un lien pendant 100 ms ou plus dont le code HTML sera récupéré en arrière-plan. De cette manière, la page semblera se charger instantanément à chaque clique du lien.
  • Prefetch DNS Requests : passez votre site par GTmetrix et consultez la section Réduire les consultations DNS dans votre rapport YSlow. Vous verrez tous les scripts tiers se charger sur votre site, qui peuvent aller des polices Google à Google Analytics, Maps, Tag Manager (gestion simplifiée des balises) ou même des plateformes de médias sociaux si vous intégrez des articles sociaux ou utilisez des boutons de partage social sur votre blog.

Réglage #4 CDN

À la place de Cloudflare, nous recommandons d’utiliser RocketCDN si vous avez un budget.

RocketCDN utilise les centres de données de StackPath qui sont généralement plus rapides et ont une meilleure compatibilité que Cloudflare. RocketCDN coûte 6,99 $/mois la première année (moins cher que d’acheter StackPath directement à 10 $/mois).

L’onglet CDN de WP Rocket est uniquement destiné à la configuration de RocketCDN et d’autres CDN qui utilisent des URL CDN (tels que KeyCDN ou BunnyCDN). Il n’est pas destiné à la configuration de Cloudflare qui nécessite de changer de serveur de noms et de configurer l’onglet Cloudflare.

Réglage #5 Optimisation des images

WP Rocket recommande le compresseur d’images Imagify parce que c’est leur plugin. TinyPNG peut également aider, sauf qu’il ne supporte pas WebP.

Les caractéristiques du plug-in WP WordPress

Les fonctionnalités de WP Rocket

Les caractéristiques du plugin WP Rocket
Source : https://www.seoclerk.com/Plugins/823407/WP-ROCKET-Make-WordPress-Load-Fast-in-a-Few-Click

WP Rocket applique immédiatement les 80 % des meilleures pratiques d’optimisation des performances. Pas besoin de le configurer. Dès son activation, le site web en bénéficie systématiquement.

#1 Cache statique pour version desktop et mobile, c’est-à-dire la version HTML statique de votre contenu ;

#2 Cache du navigateur sur Apache si disponible sur le serveur : il stocke certains types de fichiers sur l’ordinateur local de vos visiteurs ;

#3 Prise en charge des fonts web par les différentes sources sur Apache ;

#4 Détection et prise en charge de divers plugins, thèmes et environnements d’hébergement tiers ;

#5 Combinaison de scripts en ligne et de scripts tiers ;

#6 Optimisation de WooCommerce Get Refreshed Fragments à partir de WP Rocket 3.1 via la requête AJAX get_refreshed_fragments.

La roadmap de WP Rocket 3.7.5 sortie le 5 novembre 2020 a permis :

  • de renouveler la licence de WP Rocket depuis le plugin
  • d’ajouter désactiver le lien de mise à jour automatique dans la liste des plugins WordPress
  • d’ajouter de nouvelles exclusions inline JS de la combinaison JavaScript
  • de corriger la minification CSS/JS lorsque le nom du thème contient un espace

Un générateur de critical path CSS

À partir de WP Rocket 3.6, il est possible de générer manuellement un chemin critique CSS pour des messages / pages individuels, directement à partir de l’interface d’édition.

Chemin critique CSS pour des pages spécifiques
L’option optimiser la livraison CSS est plus puissante, car elle peut générer un chemin critique CSS spécifique à chaque page ou poste.

CSS de chemin critique pour les mobiles
Si un site WordPress utilise un thème différent pour la version mobile, il peut désormais bénéficier grandement du CSS Chemin critique dédié aux mobiles. WP Rocket ne le générera que si l’option « Separate cache for mobile » est activée.

Préchargement des fichiers de police
Disponible à partir de WP Rocket 3.6 est doté d’une nouvelle fonctionnalité qui permet de précharger les polices et satisfaite la recommandation de Google PageSpeed Insights concernant les demandes de préchargement de clés.

Enfin, ils ont supprimé l’option « Supprimer la chaîne de requête » des paramètres de WP Rocket et ont étendu GZIP à la pré-compression des fichiers CSS et JS en plus des fichiers HTML.

WP Rocket : Est-ce mieux que Super Cache ou W3 Total Cache et les autres ?

WP Super Cache est gratuit, activé sur plus de deux millions de sites WordPress et propose une approche de la mise en cache adaptée aux débutants.

W3 Total Cache également gratuit – est le plus flexible (et le plus compliqué). Bien que sa mise en place puisse être un peu fastidieuse, il offre différentes options de contrôle de mise en cache.

WP Rocket – la seule option de qualité supérieure de cette liste. WP Rocket doté d’une interface conviviale et de nombreuses fonctionnalités de performance non liées à la mise en cache.

Faut-il payer pour un plug-in de mise en cache ? Le tarif 

WP Rocket commence à 34.30 $ pour une licence de site unique. Au total, il existe trois plans tarifaires différents. La seule différence entre les plans est le nombre de sites pris en charge – il n’y a aucune limitation de fonctionnalités. Pas de version trial, mais il existe une politique de remboursement de 14 jours.

WP Rocket review : notre verdict final

Voici tout l’intérêt de recourir à WP Rocket :

La commodité – tout est regroupé sous un même toit et est facile d’accès et de configuration

Compatibilité – comme WP Rocket est un plugin unique et cohérent, aucune des fonctionnalités n’interférera avec les autres. Il arrive de rencontrer des problèmes de comptabilité lorsqu’on s’obstine à empiler différents plugins.

Assistance – cela vaut la peine de pouvoir parler à un expert de temps en temps.

Mises à jour – WP Rocket est un plugin haut de gamme, mise à jour régulière assurée donc. Les développeurs ont une incitation financière à le faire (bien que, pour être juste, de nombreux plugins gratuits reçoivent également des mises à jour régulières).

Avantages :

  • Réduction de plus de 50 % du temps de chargement des pages
  • Facile à utiliser, notamment par rapport à W3 Total Cache
  • Comprend des fonctions d’optimisation des performances qui vont au-delà de la mise en cache
  • Une zone de tableau de bord réussie en termes d’expérience utilisateur

Inconvénient : c’est payant.

Les commentaires sont clos.

Vous avez aimé ? Notez-nous !