Bdeo, le pouvoir de l’intelligence visuelle au service des assureurs français

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
12 octobre 2021 - 3 minutes

L’intelligence artificielle va profondément redessiner l’assurance dans les années à venir, c’est désormais une évidence. Tous les maillons de la chaîne de valeur se trouvent concernés (relation client, tarification, fraude, etc.) par cette révolution. De plus en plus d’acteurs innovants ont d’ailleurs saisi cet immense potentiel. C’est le cas de Bdeo, insurtech espagnole qui utilise l’intelligence visuelle pour réinventer la gestion de sinistre pour l’auto et le domicile. Julio Pernia Aznar, CEO et confondateur de l’entreprise, a accepté de nous présenter son projet et ses ambitions sur le marché français.

Votre expert est désormais une IA

BDEO assurance

Julio et son compère Manuel Moreno ont travaillé durant de longues années dans le secteur de l’assurance. Cette expérience leur a permis, notamment, de se bâtir une vision à 360° du sinistre, qui représente toujours un moment très délicat à gérer dans la vie d’un contrat. Identifiant le pouvoir unique de la technologie pour améliorer l’expérience, tant du côté assureur qu’assuré, ils décident de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Bdeo naît ainsi à Madrid en 2017.

Mais concrètement, comment ça marche ? En cas de sinistre, Bdeo envoie immédiatement un SMS à l’assuré. Il peut alors avoir accès à une web application directement via son navigateur pour prendre des photos. Un algorithme entre à ce moment en jeu pour guider l’utilisateur. L’IA va ensuite analyser les clichés en se reposant sur une approche « pixel driven » novatrice et extrêmement précise. Les informations à propos du diagnostic sont envoyées en temps réel à l’assureur.

La solution, conçue en marque blanche et disponible par l’intermédiaire d’API, est capable d’évaluer les sinistres auto (nature des pièces endommagées, degré de dégradation…), mais aussi ceux de la maison depuis cet été (estimation d’un dégât des eaux, localisation de fuite…), avec une efficacité redoutable.

Les avantages sont immenses pour l’assureur. Il peut en effet régler une bonne partie des sinistres sans avoir à dépêcher d’expert sur place et réduit de plus de 70% le temps alloué à un dossier – et peut dès lors consacrer davantage de ressources humaines pour gérer les cas plus complexes. Quant à l’assuré, il est mieux pris en charge, dans un environnement de confiance, et peut évacuer plus rapidement le côté anxiogène engendré par la survenance du sinistre. Tout le monde y gagne !

« La France, c’est un peu notre ADN ! »

La solution de Bdeo est déjà largement plébiscitée. La jeune pousse, après des débuts dans les marchés naturels que sont pour elle la péninsule ibérique et l’Amérique latine, a rapidement étendu son terrain de jeu. Norvège, Turquie, Allemagne, Grande-Bretagne… l’insurtech est aujourd’hui présente dans 22 pays et compte 40 assureurs partenaire. Et la France ? Bdeo vient tout juste de se lancer dans nos contrées, et affiche une forte ambition.

« La France est un marché stratégique pour nous, avec la présence d’acteurs leaders dans le secteur. Ce pays est à la fois proche géographiquement, mais aussi culturellement, notamment sur l’approche de l’assistance, précise Julio Pernia Aznar. Et c’est aussi un peu notre ADN, car l’un de nos principaux investisseurs, BlackFin Tech, est français ! »

Afin de bien comprendre les subtilités du marché hexagonal et de côtoyer au plus près ses acteurs, Bdeo participera à la 4e saison du dispositif French Assurtech. En parallèle, l’insurtech madrilène souhaite terminer l’année avec une croissance soutenue, et pourrait bien annoncer une Série B lors du premier semestre 2022, elle qui a déjà levé plus de 6 millions d’euros depuis sa création. Les pièces du puzzle sont en place. Gardez bien l’œil sur ce nouveau venu dont on devrait assurément reparler très rapidement.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire