Les bancassureurs à l'épreuve de la tech

Les bancassureurs à l'épreuve de la tech

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
05 juin 2024 - 2 minutes

En 2023, l'assureur n°1 en France est... un bancassureur. Surprenant ? Pas vraiment, si l'on considère la force de frappe économique de ces acteurs au départ banquiers, leurs réseaux de distribution et leur savoir-faire en matière de relation client.

Leur dynamique demeure bonne, tout particulièrement en France, où ils captent notamment 64% du marché vie, et 21% du marché non vie (17% pour l'auto et 27% pour la MRH), une proportion record en Europe sur ce dernier. Quant aux perspectives, elles sont là aussi intéressantes. 45% d'entre eux parviennent à équiper leurs clients existants en dommages, et ils continuaient au tournant des années 2020 de grappiller des parts de marché sur les principales verticales IARD.

Pour autant, malgré cette puissance établie, les bancassureurs sont, comme tout l'écosystème, confrontés aux enjeux liés à l'explosion du digital. Quelles sont donc les opportunités identifiées, mais aussi les nombreux défis à relever ? Où en sont-ils précisément sur ce terrain en 2024 ? Et doivent-ils à terme craindre les innovations des néobanques, qui misent aussi sur l'assurance pour repousser toujours plus les limites de la satisfaction client ?

Découvrez des insights clés sur ces sujets avec notre compte-rendu du dernier Club Assurance & Digital de l'ACSEL sur le thème : La tech, facteur de croissance dans la bancassurance ?

 


Il vous reste 80% de cet article à lire

Ce contenu est réservé aux abonnés. 

Lisez-le en intégralité pour 2,90€. Ou abonnez-vous pour 49€ / an. 

Digital & Assurance est fier d'être un média indépendant, édité par une équipe de passionnés, sur l'assurance nouvelle génération. Pour être au top dans votre job, c'est de loin votre meilleur investissement.

> Je m'abonne (1 semaine offerte) <

(Abonnement annulable à tout moment)


 

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous