Le chiffre du jour | Namasté ! Et si l'assurance ouvrait ses chakras ?

Margaux Vizade
Rédigé par Margaux Vizade
18 janvier 2022 - 3 minutes

Peace and love devient la nouvelle phrase en vogue ! Depuis maintenant quelques années, le marché du bien-être explose et de plus en plus d’acteurs émergent au sein de ce dernier. La crise sanitaire a joué un rôle de catalyseur et, aujourd’hui, environ 10 000 applications structurent cette niche estimée à 2,3 milliards de dollars en 2022 (hausse de 14% en un an).

La population se tourne de plus en plus vers ces applications de méditation ou de conseils car elle se soucie de sa santé mentale d’une manière croissante. De nombreux chiffres témoignent de cette triste réalité : plus de 16% des Français montrent un état dépressif selon une enquête réalisée par CoviPrev, entre septembre et octobre dernier, un pourcentage de 10 points supérieur à celui pré-pandémie.

Un esprit sain dans un corps sain !

Ces chiffres témoignent bien d’une société qui éprouve un besoin accru de prendre soin d’elle. La crise sanitaire a remodelé nos modes de vie notamment avec les multiples confinements ou encore le télétravail. Ces nouvelles habitudes ont permis à une partie de la population de se recentrer sur soi et de prendre en compte les besoins personnels. Pour d’autres, cette période s’est révélée plus compliquée, avec parfois un impact fort leur santé mentale.

Les appareils technologiques, Internet ou encore les réseaux sociaux sont devenus centraux dans la vie de nombreux Français pendant cette période. Profitant de ce contexte, de nombreuses applications de Wellness Tech ont vu le jour. Les nouveaux entrants sur ce marché saisissent donc cette acculturation au numérique pour se lancer dans le bien-être. Au menu : méditation, suivi du sommeil, nutrition, sport… en résumé, tout ce qui peut aider l’individu à se sentir mieux dans son corps et donc dans sa tête !    

L’assurance fait ses premiers pas vers le bien-être

Le tabou sur la santé mentale se lève peu à peu. L’assurance, eu égard à sa nature, est évidemment concernée en premier lieu. Et c’est justement une opportunité pour tous ces assureurs dont le premier but est de prendre soin des gens. Le secteur multiplie d’ailleurs les efforts et les initiatives. Un exemple édifiant ? La licorne française Alan a d’ailleurs dévoilé au début de l’automne son application Alan Mind destinée aux employés qui découvriront des informations sur la santé mentale mais aussi divers exercices de méditation.

Le bien-être a aussi sa place chez nos voisins outre-Atlantique avec notamment Lyra Health qui propose une plateforme avec des soins pour le mental et l’émotionnel. Face à cette question de santé mentale qui s’invite peu à peu dans la société, l’assurance a donc une responsabilité, et une vraie carte à jouer. Gardons l’œil ouvert et surveillons ces rapprochements avec la Wellness Tech qui devraient fortement se multiplier dans les mois à venir.

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire