Apple, un ami qui vous veut du bien

Emilie Autin
Rédigé par Emilie Autin
18 juin 2021 - 4 minutes

Ses fidèles le savent, la grande messe annuelle d’Apple réserve toujours des surprises. Début juin, à l’occasion de la Worldwide Developers Conference 2021, plusieurs nouveautés ont été dévoilées. Parmi les principales annonces figurent les derniers développements de l’application Apple Santé sur iOS15 et notamment la possibilité pour les utilisateurs de partager, dès cet automne, toutes leurs données de santé avec leur médecin depuis l’interface Apple.

Un écosystème autour de la data de santé

Grâce à cette nouveauté, Apple simplifie en fait son processus de partage d’informations médicales. Certains utilisateurs partageaient déjà les données de leurs objets connectés ou de leur Iphone avec leur médecin. Pour se faire, l’utilisateur devait toutefois télécharger ces données puis les envoyer au médecin qui devait, à son tour, les enregistrer manuellement. Avec cette mise à jour, les données seront accessibles de manière plus fluide et compréhensible. Le médecin n’aura plus de manipulation à effectuer et pourra les consulter directement depuis la fiche digitale du patient.

La mise en place de cette nouvelle fonctionnalité est rendue possible grâce à la participation d’autres acteurs. Apple s’est ainsi entouré de plusieurs entreprises spécialisées dans les données électroniques de santé. On y retrouve par exemple Cerner, la deuxième entreprise de carnet de santé électronique américain. Grâce à leurs services, la firme à la pomme se facilite considérablement la tâche et se place en pierre angulaire d’un véritable écosystème.

Certains continuent néanmoins de faire front à l’image d’Epic qui est absente de la liste. Son app MyChart permet de lire les données d’Apple Santé ou de l’Apple Watch pour les collecter et les transmettre à d’autres personnes, mais l’entreprise n’est pas encore prête à rétrocéder ces précieuses informations à Apple.

GAFA et santé : un appétit confirmé !

Il n’y a désormais plus une semaine sans que l’on ne parle de l’avancée des GAFA dans la santé. Des exemples ? Très récemment, Google a signé un partenariat avec des hôpitaux américains qui lui a permis de faire main basse sur les données de 32 millions de patients. L’accélération du programme Amazon Care côté Jeff Bezos en est une autre illustration.

Et si ces entreprises s’intéressent à notre santé, ce n’est pas uniquement pour aider l’humanité. Les enjeux autour du secteur de la santé sont gigantesques . A l’heure du digital et de l’innovation technologique, c’est un marché colossal qui se construit. Pour les GAFA, qui se sont déjà largement immiscés dans nos vies et connaissent beaucoup de nous, nous accompagner encore plus loin dans notre santé sonne comme une évidence.

Le Wall Street Journal a aussi creusé ce sujet. Ses journalistes y ont appris qu’Apple voulait, à terme, tenter d’avoir ses propres ‘’Docteurs Apple”. L’entreprise aurait déjà racheté des cliniques soignant ses employés près de son siège. Ces équipes de professionnels de santé ont été rejointes par des ingénieurs ou encore des designers de produits afin de travailler à l’élaboration d’une expérience globale.

Des innovations… et des questions

Cette dernière initiative made in Apple ne semble néanmoins pas encore concluante. En effet, elle a soulevé des questions chez les employés. Certains ont notamment exprimé leur inquiétude quant au sort réservé à leurs données personnelles. Ils sont tout de même soignés dans une clinique gérée par leur employeur, qui n’a pas toujours été un exemple de transparence… Leurs données sont-elles utilisées à leur insu pour développer des applications ou des nouveautés ? La question se pose. Après de multiples tensions, Apple n’arrive en tout cas pas à faire décoller ce projet.

Plusieurs alarmes retentissent aujourd’hui à propos du respect de nos vies privées. Apple, comme toujours, a tenu à rassurer ses utilisateurs à ce sujet lors du WWDC. La firme a précisé que les données n’étaient pas directement transférées dans le dossier informatique du médecin, mais transitaient via un système construit à l’aide d’une API ouverte qui permet d’enlever ces informations quand on le décide. Apple a aussi précisé qu’il ne garderait aucune donnée. Tout sera chiffré et sécurisé. Ces développements sont malgré tout loin d’être neutres, et confirment la volonté de la firme à la pomme de devenir l’interface désormais incontournable dans la relation patient / médecin.

Ce système de partage des données de santé pourrait s’étendre à de nouveaux acteurs. On peut évidemment penser aux assurances et aux mutuelles. En ayant accès à nos informations de santé, ces acteurs peuvent concocter des contrats précis et personnalisés. En janvier 2022, la France verra l’arrivée de “Mon espace santé”, une application nationale permettant aux citoyens d’accéder à leurs données de santé, mais aussi de les partager. L’horizon d’une santé numérique partagée est donc plus proche qu’on ne le croit. A quand un partenariat assurance-GAFA ?

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire