Avec Alan, l'assurtech française tient sa première licorne

Alexandre Pengloan
Rédigé par Alexandre Pengloan
19 avril 2021 - 2 minutes

 

C’est une date qui marquera l’histoire de l’assurtech française. Lundi 19 avril 2021, Alan a annoncé une nouvelle levée de fonds de 185 millions d’euros qui valorise l’entreprise à 1,4 milliard d’euros. La startup dont l’ambition consiste ni plus ni moins à révolutionner l’assurance santé accède donc au statut honorifique de licorne, la première dans son secteur en France – et la 2e en Europe après Zego.

Cette nouvelle étape n’est que la suite logique dans le parcours de la comète Alan. Depuis sa fondation en 2016 par Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin, la jeune pousse a impressionné par sa maturité, son exécution et sa capacité à passer les caps avec aisance. Elle revendique aujourd’hui 155 000 assurés dans trois pays (France, Espagne, Belgique) et 100 millions d’euros de revenus en rythme annualisé, le tout porté par une croissance de 100% en 2020.

 

A la conquête de nouveaux horizons

 

A la faveur de ce nouveau deal, que l’on n’attendait pas forcément aussi tôt dans l’année, Alan va pouvoir poursuivre son expansion. Objectifs affichés : la rentabilité en France à deux ans, tisser sa toile en Europe, recruter 400 personnes et conquérir 1 million d’assurés à l’horizon 2023. Plus loin, la possibilité d’une introduction en Bourse pourra vraisemblablement être évoquée d’ici « 5 à 10 ans » selon Jean-Charles Samuelian.

Alan devient donc la 12e licorne française. Cette opération confirme la vigueur d’une sphère assurtech qui avait profité de l’année 2020 pour confirmer son dynamisme et, surtout, sa capacité à apporter de substantielles plus-value sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’assurance. La révolution est en route et il n’y aura désormais plus de retour en arrière !

 

 

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire