Akur8 et wefox s'allient en Allemagne

Emilie Autin
Rédigé par Emilie Autin
30 juin 2021 - 2 minutes

Akur8 et wefox, meilleurs amis pour la vie ? Ce duo de choc a annoncé avoir renforcé sa collaboration sur le marché allemand. Les deux assurtechs s’engagent à apporter toujours plus de rapidité et d’équité à leurs clients de l’autre côté du Rhin. Pour se faire, chacun va apporter son savoir-faire. Akur8 va pouvoir consolider sa présence stratégique en Allemagne en déployant son IA de modélisation du risque et de tarification. De son côté, wefox va pouvoir profiter de cette solution novatrice pour ses clients. Ses tarifs seront plus précis et ciblés, et sa qualité de service en sera améliorée.

« Cette collaboration avec wefox Insurance témoigne de la profondeur et de l’étendue des cas d’usage d’Akur8, des assureurs mondiaux aux insurtechs régionales entièrement digitales. Elle renforce également notre présence en Allemagne, un marché hautement stratégique pour Akur8 en Europe« , déclare Brune de Linares, la directrice commerciale d’Akur8 dans un communiqué de presse joint.

Quand Munich Re joue les entremetteurs

Bien que peu de détails aient fuité sur cette collaboration, on sait qui l’a initié : Munich Re. Cette entreprise est un véritable mastodonte de la réassurance et de la gestion de risque. Grâce à son expertise, et sûrement le flair de certains de ses employés, la firme accompagne et investit dans certaines assurtechs européennes. Récemment, Akur8 a conclu un accord avec Munich Re, pour optimiser ses tarifications. wefox est de son côté backé par l’entreprise. Ainsi, les deux petits protégés du réassureur peuvent évoluer ensemble sous sa protection.

Ce deal est aussi l’occasion de rappeler la dimension que sont en train de prendre les assurtechs européennes. En 2021, la sphère assurtech européenne affole les compteurs. wefox a d’ailleurs opéré la plus grosse levée de fonds de l’année, 650 millions de dollars, et Akur8 n’est pas en reste avec un deal à 30 millions de dollars. Les collaborations se multiplient avec des acteurs historiques et majeurs, quand certaines assurtechs n’établissent pas des partenariats entre elles. Cette impressionnante croissance sonne comme un avertissement pour les géants du secteur. Ces jeunes pousses n’ont qu’une envie : les déraciner !

 

Aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier !

Laissez votre commentaire